Ouverture de saison

Portes ouvertes

Comme l’an dernier, le Carré Amelot propose aux Rochelais d’investir leur Espace Culturel, pour ouvrir cette nouvelle saison, en faisant découvrir à toute la famille ses différentes facettes, entre spectacles, expositions et ateliers.

Ce sera encore le moment de se renseigner sur les propositions d’ateliers de pratique artistique pour les retardataires, et aussi celui de réserver pour les manifestations de la saison.

Tout un après-midi et une soirée, entièrement gratuits, pour découvrir, expérimenter, rêver, écouter, piquer sa curiosité et… faire sa rentrée ! Entrée libre dans la limite des places disponibles.

Réservation différenciée pour chaque événement au 05 46 51 14 70

 

La pause musicale – Rome antique

L’Écarquilleur d’oreilles

Pause musicale

Tout public à partir de 8 ans

En partenariat avec le MM Festival

À 14h – Salle du Labo, rez-de-chaussée

Durée : 1h15

 

 

 

La violoniste Tomoko Katsura, le violoncelliste Guillaume Grosbard et l’altiste Claire Poillion accompagnés de l’archéologue Ludovic Malécot vous invitent à partager émotions et découvertes le temps d’une pause musicale… et scientifique !

Sur des musiques de l’époque romaine retrouvées sur des tablettes à la musique d’aujourd’hui, ce collectif de musiciens chaleureux propose de partager sa passion et son enthousiasme à travers un regard croisé entre musique et archéologie.

Simplicité, ravissement, découvertes musicales et scientifiques sont au programme de ce rendez-vous pour petits et grands !

 

En savoir plus

Avec Tomoko Katsura (violon),

Claire Poillion (Alto),

Guillaume Grosbard (violoncelle)

Et l’archéologue Ludovic Malécot.

 

mmfestival.fr/

www.lecarquilleurdoreilles.com


Atelier Arts plastiques

Pour les enfants de 7 à 12 ans

Animé par Anne Sarrazin

À 14h et 16h – Rendez-vous dans le hall d’accueil

Pour se familiariser avec l’expression plastique et ses différents outils. L’atelier sera l’occasion d’une création éphémère collective in situ.


Même si dehors

Frangélik

Des paroles rigolo-sociéto-poétiques voguant sur des musiques métissées

Concert Jeune public à partir de 5 ans

Salle de spectacles

à 15h30

Durée : 50 mn

En construisant à deux sur scène un imaginaire refuge où tout devient possible, source inépuisable des belles histoires à s’inventer ensemble pour vivre le présent, Frangélik invite les petits et les grands à regarder le monde pour mieux le refaire, et les interpelle : et si tout (re)commençait par une cabane à construire ?

 

En savoir plus

Écriture, interprétation : binôme Frangélik

Mise en scène : Marina Tomé

Scénographie : Luz Cartagena

Lumière : Benoît Baillard

Son : Édouard Brunet

 

Frank à la guitare, Angélique aux percussions, tous les deux au chant, Frangélik est depuis 2007 un duo qui mêle textes, voix et musique pour tisser un univers poétique, intimiste et voyageant.

Frank et Angélique se rencontrent une première fois à l’âge de 10 ans, au Maroc, où ils cultivent un imaginaire commun. Ils se fabriquent alors des souvenirs qui deviendront pour partie le terreau de leur création quand ils se retrouveront trente ans plus tard.

Ayant grandi au tempo des derboukas, au son des mélodies orientales et à la musicalité de la langue arabe, ils vivent leur retour en France comme un déracinement. Ils en gardent respectivement une nostalgie à l’endroit de tous les ailleurs. C’est sans doute cette nostalgie qui anime leur curiosité impérieuse des cultures du monde dont se nourrit leur écriture.

L’aventure Frangélik commence avec Mots nomades, leur premier spectacle, dans lequel ils mélangent musique et textes parlés, parfois chantés. Ils choisissent de porter cette création à la scène en quartet, accompagnés d’un contrebassiste, Christophe Ricard, et d’un percussionniste, Ahmed Aït-Naceur.

Ce spectacle tourne essentiellement en région parisienne pendant quatre ans (Les Trois Baudets, Le Tamanoir, Théâtre Rutebeuf, Les Déchargeurs, Festival Bains de rue, Le Baiser salé…). Il donne lieu à deux premiers EP autoproduits.

Leur seconde création, Vue sur la cour, s’affirme résolument du côté de la chanson. Guitare, percussions, deux voix entremêlées, le spectacle témoigne d’une recherche autour de la sobriété et de l’épure. L’interprétation en duo devient alors une évidence pour servir un propos où poésie et musique suggèrent un certain regard sur le monde.

 

Soutiens, coproduction et accueils en résidence :

Le Carré Amelot, la Rochelle (coproduction, résidence et action culturelle intergénérationnelle)

Pays de Saintonge Romane/ CDC Cœur de Saintonge : accueils sur plateau et dans des lieux polyvalents pour adaptation de la forme légère du spectacle ; temps forts d’actions culturelles (accueil, diffusion, co-production, action culturelle adolescents/personnes retraités d’une part et enfants en centres de loisir d’autre part). Partenariat MFR de Pont l’Abbé d’Arnoult.

L’Agora, Saint-Xandre (coproduction, accueil en résidence et action culturelle : création d’un spectacle poétique et chanté avec des enfants de 8 à 10 ans)

L’arsenal, Le Château d’Oléron (accueil en résidence)

La Maison de la Voix, la Rochelle (accueil pour les premières recherches textes et musique)

École Lavoisier, collège Mendès France, EMP à La Rochelle (accueils pour des temps de création en lien avec des actions de médiation)

Bourse à l’écriture de l’OARA

CGET (financement de sorties de chantier 2018 dans les quartiers prioritaires de La Rochelle)

CDA de La Rochelle (idem)

Ville de La Rochelle (aide en nature, mise à disposition d’espaces, aide au fonctionnement)

SPEDIDAM

 

www.motsnomades.fr


Atelier Choré/graphique

Pour les enfants de 6 à 10 ans
Animé par Jennifer Macavinta et Marine Denis, association Müe Dada
à 17h


Visite commentée de l’exposition Exercice de styles

Animé par Delphine Romain

avec interprétation en LSF

À 18h

Tout public (plus d’info page de présentation de l’exposition Exercice de styles)


J’ai écrit une chanson pour MacGyver

Enora Boëlle – Le joli collectif

Spectacle Tout public à partir de 12 ans

Salle de spectacles

À 20h

Durée : 1h

 

 

 

 

 

De son amour inconditionnel de MacGyver (le héros télévisé au couteau suisse multifonction des années 80-90), au concert d’NTM, en passant par la découverte de la vie à l’internat comme un espace de liberté, Enora Boëlle retrace dix ans de son adolescence avec ses angoisses, ses rêves et ses premières désillusions. Avec tendresse et autodérision, Enora Boëlle porte sur scène ce monde intérieur si loin de la réalité. Seule en scène, dans un espace nu, elle active les souvenirs, corps et parole mêlés pour essayer de comprendre quelles en sont les traces qui subsistent alors dans notre corps d’adulte.

 

En savoir plus

Concept, écriture, jeu et mise en scène : Enora Boëlle

Aide à l’écriture : Robin Lescouët

Création lumière : Anthony Merlaud

Régie lumière : Nina Ollivro

Production / diffusion : Élisabeth Bouëtard

 

Création au festival Marmaille, octobre 2017

Production : Théâtre de Poche / Le joli collectif – Scène de territoire pour le théâtre, Bretagne romantique & Val d’Ille – Aubigné

Coproduction : Coopérative de production mutualisée ANCRE

Avec le soutien :  Festival Marmaille / Lillico – Rennes

 

Enora Boëlle est née en 1980 en Bretagne. Metteure en scène, comédienne et fondatrice du joli collectif, elle a travaillé depuis une quinzaine d’années sur de nombreux textes contemporains. Depuis 2010, elle codirige le Théâtre de Poche à Hédé-Bazouges – Scène de territoire Bretagne romantique et Val d’Ille – Aubigné.

En 2014 elle met en scène Moi, canard, une adaptation du conte Le Vilain Petit Canard par Ramona Badescu suite à une commande d’écriture. Elle poursuit aujourd’hui sa recherche sur la construction de l’identité avec J’ai écrit une chanson pour MacGyver créé en 2017 au Festival Marmaille à Rennes.

Ces derniers temps sont particulièrement marqués par un jeu seule-en-scène où elle amincit la théâtralité au profit d’une expérience par­tagée et vécue avec le spectateur.

 

Robin Lescouët, mise en scène, écriture

Robin Lescouët est né en 1981 en Corrèze. D’un parcours plutôt gra­phique, il rejoint le joli collectif en 2006, y fait beaucoup de musiques de spectacles, de scénographies et autres collaborations artistiques et dramaturgiques. Depuis 2010, il codirige le Théâtre de Poche à Hédé-Bazouges.

Quelques années plus tard, il est temps de succomber à une envie de longue date et il décide de créer ses premiers objets scéniques qu’il voit comme des moments de « maintenant », des espaces de pensée et/ou de divagation collectives, partagées.

En mai 2016 il crée Planté une pièce minimale sur le vide et l’immo­bile avec Enora Boëlle. Fin 2016 il reprend la mise en scène de cette nouvelle version de Moi, canard. Il crée en 2018 son premier gros pro­jet: Comment le monde échappa à la ruine.

 

Anthony Merlaud, créateur lumière

Anthony Merlaud est né en 1988 en Nouvelle-Aquitaine. Il est régis­seur lumière depuis 2012 après un parcours universitaire en tech­nique audiovisuel (ISB BREST) et une pratique de la danse contem­poraine en amateur assidu de 2005 à 20012.

Il a commencé son parcours professionnel auprès de créateurs lumières tels que Érik Houllier, Sylvie Garot, Philippe Gladieux ou en­core Abigail Fowler. Ces collaborations l’ont amené à travailler avec Steven Cohen, François Chaignaud, Latifa Laâbissi, Fabrice Lambert, Nadia Beugré, Danya Hammoud, Gaël Sesboüé…

Il commence ses propres créations lumières auprès de Mickael Phelippeau (Pour Ethan, Avec Anastasia), François Chaignaud et Nino Laisné (Romances Inciertos), Léa Bonnaud (Pistes) et Enora Boëlle (Moi Canard, J’ai écrit une chanson pour Mac Gyver)

 

Lien teaser / vidéo : https://vimeo.com/243074283

 

AUTOUR DE L’ÉVÉNEMENT :

Sélection d’ouvrages de la rentrée littéraire proposée par la librairie Les Rebelles ordinaires