Écoutez

Until we wake up

Exposition photographique de Deng Jiayun

Infos pratiques

Du MERCREDI 12 JANVIER au SAMEDI 5 MARS

Vernissage : mercredi 19 janvier à 19h, précédé d’une visite commentée à 18h30

Vacances d’hiver : exposition fermée du 13 au 20 février 2022 inclus

Galerie photographique 1er étage

Entrée libre

Type de public :

Grand public

Ce projet photographique a été réalisé à Tongren, ma ville natale, dans la province du Guizhou en Chine. Le titre est inspiré des questions que je me pose, de ma relation à cette ville et de ma vie nomade depuis une douzaine d’années.

Durant les nuits de confinement, je suis allée plusieurs fois à la périphérie de la ville, recherchant constamment des endroits que je n’avais jamais visités auparavant. Cette expérience de rupture m’a donné l’occasion de repenser la réalité de la frontière entre l’homme et la nature et d’explorer mes sentiments profonds, mais compliqués, pour ma ville natale.

Ce travail porte sur cette question de frontière. La nature a été profondément transformée par les comportements humains et l’activité humaine est progressivement absorbée par des paysages artificiels.

Nous sommes convaincus de l’efficacité de notre mode de vie auquel nous sommes habitués et nous nous construisons des critères pour accepter la réalité.

À travers cette série d’œuvres, je fais des tentatives visuelles sur la notion de frontières entre esthétique et nature, et entre vie quotidienne et exigences émotionnelles individuelles profondes.

Deng Jiayun

Le Carré Amelot propose des rencontres avec les artistes et des visites commentées, interprétées en LSF :

 

AUTOUR DE L’EXPOSITION :

  • Rencontre avec l’artiste - Gratuit  
    Tout public, avec interprétation en LSF : vendredi 21 janvier à 18h30
  • Des visites commentées gratuites sont possibles pour les groupes, sur rendez-vous.

Plus d’infos : leopoldine.huonville-larochellefr - 05 46 51 79 15

  • En savoir plus

    Deng Jiayun est née en 1987 à Tongren, dans la province du Guizhou, en Chine. 
    En 2018, elle a reçu le prix Alexandra Carle de l'École nationale supérieure de la photographie d'Arles, en France. 
    Ses œuvres sont exposées dans des galeries parisiennes, telles que la Galerie du Crous et la Galerie Raiboudi Wang.
    Le travail de Deng Jia Yun est ancré dans la construction de la société de la Chine contemporaine, basé sur sa propre expérience et ses transcriptions. Dans un dialogue entre réalité et artifice, la photographe cherche à créer un récit passant par des intervalles entre réalité et imagination.