Le Carré itinérant

Sovann, la petite fille et les fantômes

Théâtre, marionnettes d’ombre Jeune public - Âge conseillé : à partir de 6 ans

Compagnie l’Aurore

Le Carré Itinérant : Spectacle hors-les-murs à l’Espace Bernard Giraudeau, 25 avenue Kennedy, La Rochelle

Sovann va à l’école, aime le Top 50 et passe ses journées à bavarder de choses plus ou moins importantes. C’est une petite fille comme il y en a beaucoup dans la France des années 80.

Pourtant, Sovann est une enfant réfugiée d’un pays en guerre. Un pays et une guerre dont elle ne se rappelle pas : elle était trop petite.

Et puis… Sovann voit les fantômes. Et même s’ils ne s’intéressent pas à elle, ils s’obstinent à errer autour des gens qu’elle aime.

 

Dans un va-et-vient entre ombres et marionnettes manipulées à vue, le spectacle Sovann, la petite fille et les fantômes navigue entre réel et surnaturel, entre ce qui est montré et ce qu’on croit apercevoir. Car il y a des choses que Sovann voudrait se cacher mais qui refusent de se taire. Face à la nécessité de combiner sa culture d’origine à celle de son pays d’adoption, Sovann va se constituer une cosmogonie faite de héros du quotidien, d’idoles immortelles et d’un fantôme très personnel. Une histoire de fantômes… avec des fantômes qui aident à vivre et à se rappeler.

 

Teaser du spectacle


Avec Irene Dafonte Riveiro, Jean-Christophe Robert et François Dubois

Texte, dramaturgie, marionnettes : François Dubois

Scénographie, décor, lumière : Jean-Christophe Robert

Scénographie, écriture visuelle : Tian

Mise en scène, dramaturgie, scénographie, lumières : Frédéric Vern

Création musicale : Simon Filippi, Luc Girardeau, Benjamin Vern et Kalima Yafis Köh

Enregistrement et mixage : Bertrand Amable

Médiation et collaboration artistique : Aurélie Ianutolo

Production et tournée : Isabelle Vialard

Administration générale : Benjamin Lavigne

En coréalisation avec l’OARA


En savoir plus

La Compagnie l’Aurore

Depuis 2011, la Compagnie l’Aurore interroge simultanément l’enfance et la marionnette.

L’enfance comme aurore des possibles, l’âge de la formation de la sensibilité, de l’affirmation de la personnalité et de la différenciation entre le réel et l’imaginaire.

La marionnette comme un autre-objet qui renvoie à une représentation imaginaire de l’enfance pour l’adulte, à une porte vers le monde de l’artifice pour l’enfant.

Nous faisons un théâtre, en salle ou en rue, volontairement populaire et transgénérationnel. Un théâtre comme lieu de rencontre entre le monde réel et la subjectivité, un espace d’ouverture qui offre à chaque spectateur la possibilité d’explorer en lui-même un territoire familier, un autre et un ailleurs qui est inscrit dans ses propres potentialités.

Cette démarche est affirmée dans le champ de la création de spectacles et aussi grâce à un travail de médiation qui vient enrichir les thématiques de recherche.

S’y ajoute un ancrage fort sur un territoire originel, qui lie la compagnie à sa propre histoire, à sa propre enfance.

 

Une production de la Compagnie l’Aurore.

Coproduction : IDDAC – Institut Départemental de Développement Artistique et Culturel,

Centre Culturel l’Imagiscène à Terrasson (24), Le Polyèdre à Bazas (33).

Avec le soutien de la DRAC Nouvelle-Aquitaine (aide au projet), le Théatre du Cloître, Scène conventionnée de Bellac (87) (Résidence rémunérée par l’OARA – Office Artistique de la Région Nouvelle-Aquitaine), de l’Adami (demande en cours) et de la Spedidam (demande en cours), et de l’Institut Français de Casablanca (Maroc), la Grange à Lamothe-Landerron (33), L’Accordeur à Saint-Denis de Pile (33), la M270 à Floirac (33), la Communauté d’Agglomération Bergeracoise (24).

Une production accompagnée par Les 3A – Bureau d’Accompagnement Culture.

La Compagnie l’Aurore est subventionnée par la CDC du Réolais en Sud Gironde, le Département de la Gironde, et la Région Nouvelle-Aquitaine.