Le MM Festival, festival de Musique en Mouvement fondé par l’ensemble il Convito, s’associe au Carré Amelot avec joie pour la seconde année consécutive.

Le chanteur Jean-François Novelli propose un portrait en mots et en notes du héros de l’Opéra avec un grand Oh !
LE ténor, celui qui de tout temps et surtout au 19e siècle fut le héros couronné de l’œuvre lyrique. Sa vie, son œuvre. Grandiloquence et misère à travers un texte non dénué de causticité, et probablement journal de quelques expériences éprouvantes d’Hector Berlioz, génial compositeur lâchant la corde pour la plume avec un égal talent.
Un projet mis en scène par Olivier Broche dont c’est la première mise en scène, ancien membre bien connu des Deschiens, accompagné par Romain Vaille au piano.

« Dieu de Dieu ! Ce n’est pas assez d’avoir un semblable ouvrage à endurer, il faut encore qu’il soit chanté par cet infernal ténor ! Quelle voix ! quel style ! quel musicien et quelles prétentions !
Tais-toi, misanthrope ! Ne sais-tu donc pas que le ténor est un être à part, qui a le droit de vie et de mort sur les œuvres qu’il chante, sur les compositeurs, et, par conséquent, sur les pauvres diables de musiciens tels que nous ? Ce n’est pas un habitant du monde, c’est un monde lui-même. et il se prend si bien pour un Dieu, qu’il parle à tout instant comme une divinité…»
Hector Berlioz

D’après Hector Berlioz

Ténor et conception du projet : Jean-François Novelli
Collaboration et scénographie : Kenza Berrada
Piano : Romain Vaille
Mise en scène : Olivier Broche
Création lumière : Emmanuelle Phelippeau-Viallard
Textes : Hector Berlioz, Gustave Flaubert, Guy de Maupassant
Musique : Jadin, Rossini, Donizetti, Niedermeyer…

 

En savoir plus

Plus d’informations sur le MM Festival : www.mmfestival.fr

 

1re résidence de création / Cité de la Voix à Vézelay

Dites la jeune et belle, air d’Émile Pessard sur un texte de Théophile Gautier
Voix chantée : Jean-François Novelli
Piano : Romain Vaille
Voix parlées : Olivier Saladin, Olivier Broche