Miné par la solitude, un jeune prince désire rencontrer une « vraie »  princesse et parcourt le monde sans trouver chaussure à son pied. Il croise toutes sortes de princesses, toutes plus maléfiques les unes que les autres et l’humeur du prince oscille entre mélancolie sceptique et doute cartésien.

Cette pièce est une adaptation du célèbre conte. Écrite comme un quatuor, avec thèmes et variations, elle se lit comme une traversées des paysages d’Andersen, tout en opérant un glissement grinçant par rapport à l’univers des contes de fées.

4 acteurs pour camper 11 personnages, 5 paysages, un parcours initiatique, de la musique, des chorégraphies… et au final la célébration, non sans humour, du petit pois nommé « sauveur du royaume ».

L’adaptation par Édouard Signolet du célèbre texte d’Andersen est un bijou de mécanique théâtrale. Un théâtre dont on montre les ressorts et dont on s’amuse. Cet anti-conte offre un incroyable terrain de jeux, de corps et de musique comme une invitation à une fête du théâtre qui plaira tant aux enfants qu’à leurs parents.


D’Édouard Signolet d’après Hans Christian Andersen / Mise en scène : Camille Geoffroy / Avec Sylvie Dissa / Camille Geoffroy (en alternance) Géry Defraine, Catherine Rouzeau, Yoann Jouneau / Musique Stéphane Grosjean et Sylvie Dissa / Scénographie Blandine Vieillot / Costumes Cécile Pelletier / Regard extérieur Jennifer Macavinta


En savoir plus

Camille Geoffroy est metteure en scène, actrice et danseuse. Elle commence à danser à l’âge 4 ans. Elle est primée dans des concours nationaux et finaliste de concours internationaux. Elle travaille avec Virginie Garcia, Jen Macavinta, Claude Brumachon et Benjamin Lamarche, Michèle Tirateau, Stéphane Imbert…

Après un accident, elle découvre le théâtre et n’a eu de cesse depuis dans son travail de mêler le théâtre et la danse, afin de mettre au service du sens et des mots, la charnalité et le corps en action. Le frottement artistique est un axe fondamental de sa recherche artistique. Elle créé ainsi le spectacle Mémoires d’une porte (cie Albruca), Courts des grands (collectif Happy Turkey Day), La Conférence sur l’art de l’acteur (cie Ilot théâtre), met en corps le spectacle Nez à nue…Elle a aiguisé son oeil de metteure en scène en montant plus d’une cinquantaine de textes classiques et contemporains auprès de groupe d’adolescents (lycées et centres culturels). Elle obtient en 2010 la bourse Jeunes Talents de la Région Poitou-Charentes et devient en 2013 directrice artistique de la Cie La vie est ailleurs avec laquelle, elle met en scène et interprète On ne badine pas avec l’amour de Musset et Anna, avec Wilfried Hildebrandt et Florent Silloray, actuellement en tournée.

Elle est par ailleurs titulaire d’un MASTER 2 avec mention, en esthétique et sciences de l’art,- Univ. Paris 1 Panthéon-Sorbonne, d’une maîtrise d’économie appliquée à la culture (Ingénieur maître, Univ d’Aix Marseille III), d’un DEUG de droit et d’un DEUG de lettres modernes obtenu après une Hypokhâgne et Khâgne, spécialité lettres modernes.

Sylvie Dissa est musicienne, actrice, plasticienne, marionnettiste et chanteuse. En musique, elle créé le projet KIADISSA (1er album éponyme, 2013). et le projet solo, « Dame Dissa » pour des compositions piano/voix intimistes. Inventeuse textile, en recherche permanente, elle est à la croisée des arts plastiques et de l’artisanat. Elle réalise des travaux qui rejoignent des expositions d’art contemporain « Un Œil aux portes », « Les Monstres redoutables », « Si leste, si brillant» et « La Forêt enchantée ». Elle est également co-fondatrice de la compagnie « Les Visseurs de clous, marionnettes méchantes et scénographie accidentées « Rien n’était si beau« ,

BANDE ANNONCE !, et La femme de l’ogre. En 2017, elle créé son premier seule en scène marionnettique et contée Cornette de Rainer Maria Rilke pour lequel elle a demandé à Camille Geoffroy de la mettre en scène. Sylvie était dans l’aventure On ne badine pas avec l’amour de Musset en tant que comédienne, compositrice et musicienne.

Géry Defraine, acteur né à Bruxelles, formé à l’Ecole de Théâtre Lassaâd Saïdi. Permanent : au Théâtre des Jeunes de Bruxelles et à la Cie André Mairal, CDN de Reims et de Besançon. Il a été dirigé, notamment par : Mario Gonzales du Théâtre du Soleil, Patrick Henniquau / le Moulin Théâtre ( Le Grand Théâtre du Monde de Calderone, Les Chaises d’Ionesco). Il a joué en solo : Histoire du Tigre de Dario Fo mis en scène par Patrick Hauthier, Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran d’Eric Emmanuel Schmitt mis en scène par Isabelle Bouet. Il a mis en scène de nombreuses pièces dont : L’Œuf dur, La Leçon, Macbett d’Eugène Ionesco, On ne Badine pas avec l’Amour – de Musset. L’Atelier, les Autres de J.C.Grumberg… En théâtre de rue, il met en scène pour la Cie Coyote Minute La Métro Goldwind Meilleure ainsi que l’adaptation et la mise en scène de Fleur de Géant et pour la cie les 3CThéâtre Hier les Lavandières. Avec les 3C il joue C’est pas demain l’abeille.

Catherine Rouzeau, comédienne, formée au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique de Paris, elle a également suivi les cours de Jean-Laurent Cochet et de Sarah Sanders. Pour le théâtre, elle a joué sous la direction de Michel Grateau, de Martine Fontanille, d’Hilly de Kerangat, de Jacques Decombe, de Pierre Mondy, de José Paul, de Claire Mirande, de Michel Michel, Françoise Seigner, Jean-Paul Lucet et Jean-Laurent Cochet. Pour le café théâtre, elle a joué sous la direction de Magali Léris, Françoise Thyrion et Sophie Deschamps.

Elle a mis en scène Les femmes savantes de Molière, Vous qui passez de Paul Géraldy, Un fétichiste de Michel Tournier, La grande illusion de et par Eve Gerbenne, Une demande en mariage d’Anton Tchekhov, Auguste et Auguste de Steven Dos Santos. Depuis 2003, elle enseigne l’art dramatique à la tête de sa propre école les Mots debout. Elle a dans ce cadre, elle a mis en scène de nombreuses pièces.

Yoann Jouneau, acteur, formé au Conservatoire à Rayonnement Régional de Poitiers, Yoann est aussi batteur, éclairagiste, grimpeur, technicien vidéo, et cordiste. Sa capacité à mener de front un travail artistique et technique en fait un atout de valeur pour La Princesse au petit pois. Yoann incarnera la figure permanente de la pièce, le Prince. Depuis 2011, il travaille comme comédien dans divers projets musicaux, théâtraux ou chorégraphiques : compagnies X-Static Progress, Infrarouge, Le Théâtre dans la Forêt, la Hop hop Cie et Terra Nova. En 2012, il participe à la création du Collectif ACIDE. Parallèlement à ses activités d’interprète, il s’initie à l’éclairage scénique avec Julien Playe (Cie Le Cygne) et à la régie vidéo auprès de Nicolas Comte (Théâtre Des Agités), et devient régisseur technique pour différentes compagnies.

 

www.lavieestailleurs.com

Avec l’aide de la Ville de Royan, CARA, Conseil Général de la Charente-Maritime et l’OARA., en attente pour l’ADAMI.