Zedpépéahupé

Laurent Gueneau - Exposition photographique

Du vendredi 7 avril au jeudi 13 juillet

Galerie photographique

Laurent-Gueneau

Construction d’intérêt urbain, Construction dénaturée, Erreur à corriger, Sans intérêt de protection, Espace public à soigner, Végétation à préserver

Perspectives visuelles, Espace de mise en scène urbaine, Espace de respiration…

Ces éléments de légendes qui traduisent la complexité de la notion de paysage sont extraits du plan réglementaire de la Z.P.P.A.U.P. (Zone de Protection du Patrimoine Architectural Urbain et Paysager) de la ville de La Rochelle. Ce dispositif a pour objet de « préserver le patrimoine paysager et exprime l’ambition d’améliorer la notion de champ de visibilité en lui substituant un périmètre intelligent ».

C’est donc ce dispositif qui oriente et crée le paysage.

Pour ce travail de résidence sur le territoire de La Rochelle, Laurent Gueneau a décidé de s’appuyer sur ce document et d’y superposer son regard. Car si le paysage témoigne de l’histoire autant qu’il révèle la société contemporaine qui l’occupe, il est aussi le fruit d’une construction éminemment culturelle et affective.

Depuis 1994, Laurent Gueneau développe un travail en grand format sur le paysage urbain, entre éditions, expositions monographiques et résidences de création.

Après avoir accueilli son exposition Question de nature la saison dernière, le Carré Amelot a souhaité poursuivre sa collaboration avec l’artiste, pour recueillir son regard sur notre territoire, au lien si particulier entre urbain et végétal.


Cette exposition est le fruit d’un travail en résidence effectué par l’artiste entre septembre 2016 et avril 2017 dans le cadre de la saison 2016-2017 du Carré Amelot.
Avec le soutien de la DRAC Nouvelle-Aquitaine.