Soirée Cristal #5

Second Life / David Chevallier Trio

Samedi 3 février

Salle de spectacles

© Annabelle Tiaffay

Les soirées Cristal sont proposées dans le cadre d’une collaboration entre la coopérative Cristal Production et le Carré Amelot.

Jazz-folk imaginaire pour la nouvelle vie d’un trio inspiré. 

 

Le guitariste et compositeur David Chevallier a l’habitude de faire converser le jazz avec d’autres styles de musique, comme la musique de chambre, la pop ou le baroque.

Aussi, rien de surprenant qu’après la création de ces précédents albums Is That Pop Music ? et de Standards & Avatars, son trio formé avec le contrebassiste Sébastien Boisseau et le batteur Christophe Lavergne change de son et nous propose un nouveau répertoire entièrement original.

Pour Second life, David Chevallier troque son électrique pour la guitare acoustique et le banjo,  créant ainsi un son de trio inédit, sorte de jazz-folk imaginaire.

L’ensemble est subtilement assisté par ordinateur pour donner au son encore plus d’amplitude.

 


Guitare 6 & 12 cordes, banjo, laptop David Chevallier / Contrebasse Sébastien Boisseau / Batterie Christophe Lavergne


 

En savoir plus

Création les 1er et 2 décembre 2017, à la Soufflerie, EPCC de Rezé.

Coproduction Lune de trois / la Soufflerie / Le Grand T

Production Lune de Trois avec les soutiens de la DRAC et de la Région Pays de La Loire, de la Sacem, de la Spedidam et de l’Adam

Ajouter les logos Copie privée, Spedidam, Sacem et Adami (dans dossier « Logo » en toute fin du dossier)

David Chevallier suit des études complètes de guitare classique avant d’aborder de manière empirique le jazz, l’improvisation et la composition. Considéré comme l’un des plus singuliers guitaristes de sa génération, David Chevallier a depuis longtemps axé son travail sur les innombrables possibilités timbrales de ses instruments ainsi que sur l’éclatement des formes musicales. Remarqué dans un premier temps au sein des formations de Laurent Dehors, du 5tet Été d’Yves Robert mais aussi aux côtés de John Taylor et du Creative Jazz Orchestra, de l’ensemble Vibracordes de Jean-Marie Machado et du Caratini Jazz Ensemble, il s’affirme très vite comme un compositeur et un styliste d’exception. Il compose en 1996 un concertino pour bandonéon, créé et enregistré à la maison de Radio France par l’orchestre Terra Nova et Juan José Mosalini Jr. en soliste (Terra Nova : Concerti paru chez Buda Musique). David Chevallier forme en 1999 son groupe Pyromanes, avec Yves Robert, Michel Massot et Denis Charolles. 2001 sera l’année de sa 1ère création associant texte littéraire et musique écrite/improvisée : Des Nouvelles de Buzzati créé au festival international de La Villette.

En 2002, le festival Présence de Radio France lui commande une œuvre pour guitare acoustique et ensemble de jazz : Pages blanches, pages noires, toute une histoire créé par le Caratini Jazz Ensemble avec David Chevallier en soliste. En 2003 David Chevallier fonde sa compagnie musicale Le SonArt pour se ménager un espace artistique où la musique s’émancipe du carcan des étiquettes, où il orchestre au gré de ses envies, croisements stylistiques, rencontres avec d’autres disciplines artistiques, rencontres d’artistes évoluant dans des univers différents. Deux créations viennent cette même année illustrer ce parti pris d’ouverture : Fantaisie en super 8 majeur, partition originale sur des films d’archives, et The Rest is silence (commande d’Etat DGCA), suite de pièces composées à partir de poèmes de Cesare Pavese interprétées par Élise Caron, le 4tet Pyromanes et l’ensemble de musique de chambre Octoplus. Tout aussi éloignée des techniques de collages post-modernes que d’une esthétique fusionnelle gommant les différences, la musique de David Chevallier travaille à ce que «les choses se fondent pour créer de nouvelles formes mais en cherchant à ce que les éléments qui les constituent restent constamment lisibles». Son projet Gesualdo Variations créé en 2007 (Commande d’État DGCA) est à ce titre parfaitement emblématique, qui de la friction entre son 4tet de musique improvisée Da Camera et l’ensemble vocal A Sei Voci fait naître la matière inédite et inclassable d’une œuvre audacieuse, inspirée par des madrigaux de Carlo Gesualdo. Les années suivantes, David Chevallier continue d’explorer les points de jonction entre musique baroque et jazz contemporain. En 2007, il créé Double Dowland, petite forme acoustique avec Anne Magouët et Bruno Hellstroffer, autour des mélodies de John Dowland. En 2012, Sit Fast & Fear Not – dont les compositions originales sont signées David Chevallier, Christophe Monniot et Jean-Philippe Morel – propose une conversation entre ces trois aventuriers du jazz et un consort de violes (Marion Martineau, Isabelle Saint-Yves, Atsushi Sakaï), la voix d’Anne Magouët illumine l’ensemble donnant chair à des textes de Francis Bacon. La même année, Emotional Landscapes est créée aux Heures d’Été de Nantes, David Chevallier donne ici une relecture des chansons de la pop star islandaise Björk, avec un trio typique de l’époque baroque. Il propose en 2014 une version «extended play» avec une palette sonore enrichie grâce à l’adjonction d’autres instruments de l’époque baroque et les percussions de Keyvan Chemirani. Nouvelle étape dans sa démarche syncrétique, David Chevallier collabore en 2014 avec Daniel Cuiller et l’ensemble Stradivaria pour l’écriture d’une partition originale ayant comme trame les sonates de Fonatana.

D’un projet à l’autre, David Chevallier surgit là où on ne l’attend pas, bousculant ses propres repères et s’imprégnant d’univers forts pour réinventer sa propre musique et enrichir son langage. Cette mobilité artistique qui est sa griffe, l’amène en 2009 à créer Is That Pop Music ?!?, relecture joyeuse et pleine d’humour de tubes de la pop anglo-saxonne, pour laquelle il s’entoure de compagnons fidèles (Monniot, Robert , Charolles), de Gérald Chevillon (sax basse) et de David Linx au chant. En 2013, avec Standards & Avatars, il tire la substantifique moelle de standards de Jazz de Cole Porter, Georges Gershwin, Arthur Schwartz, Jérôme Kern… armé d’une section rythmique en totale osmose : Christophe Lavergne et Sébastien Boisseau.

Sa création 2015, Back to Brubeck rend hommage au célèbre pianiste de Jazz Dave Brubeck, sous un angle totalement inattendu, avec une instrumentation très «chambriste» en décalage avec le sujet résolument Jazz.

Entouré du quatuor IXI, David Chevallier livre une interprétation toute en subtilité de la musique de Brubeck mais aussi les réponses, reflets, variations qu’il a imaginés. En 2016 il troque sa guitare électrique pour la 12 cordes et le banjo, écrit le nouveau répertoire Second Life pour son trio formé en 2013 avec Christophe Lavergne et Sébastien Boisseau.

Compositeur et sideman convoité, David Chevallier joue notamment au sein du trio Magique avec Maggie Nichols et Denis Charolles, du trio Stringed d’Alban Darche, du Caratini Jazz Ensemble, du 5tet Spirit Dance de Christophe Marguet et Yves Rousseau.

En 2014 et 2015, Radio France lui commande les arrangements musicaux de deux fictions radiophoniques adaptées des romans de Mark Twain, Les aventures de Tom Sawyer et Les aventures de Huckleberry Finn. Il répond également à des commandes d’écriture à vocation pédagogique pour des conservatoires et des écoles de musique.

David Chevallier apparaît au générique de nombreux enregistrements discographiques et a sorti huit disques sous son nom, tous abondamment distingués par la critique.

Les saisons 2016-2017 et 2017-2018, David Chevallier est compositeur associé à la Soufflerie à Rezé.

 

Discographie sélective :

Standards & Avatars Cristal Records 2015 Choc jazz Magazine/Jazzman

Double Dowland Carpe Diem Records 2014

Is That Pop Musi Cristal Recors 2013 Choc Jazz Magazine/Jazzman

Gesualdo variations ZigZag Territoires 2010 Choc Classica

The Rest is Silence Label Ouïe 2005 Disque d’Emoi JazzMagazine

Pyromanes Label Ouïe 2004 Choc du Monde de la Musique

 

Sébastien Boisseau – contrebasse

Installé à Nantes où il co-dirige le label Yolk Records, Sébastien Boisseau est un contrebassiste de référence en Europe. C’est son oncle Damien Guffroy (Les Siècles, Orchestre des Champs Elysées) qui l’initie à l’instrument dès l’âge de 6 ans par le mélange de la technique classique et du jazz. Le jeune contrebassiste sera très tôt repéré par JF Jenny-Clark et Daniel Humair, et c’est en 2000 qu’il reçoit le premier prix de soliste au concours national de la Défense à Paris. Aujourd’hui très actif sur la scène internationale, ses partenaires de jeu font partie des acteurs les plus créatifs du moment : Matthieu Donarier, Jozef Dumoulin, John Hollenbeck, Samuel Blaser, Alban Darche, Sylvie Courvoisier, Mark Feldman, Uri Caine, Jeff Ballard, Dejan Terzic, Louis Sclavis, Jon

Irabagon, Gábor Gadó…

Développant un jeu puissant et élégant, ses références sont ancrées dans le jazz quelque part entre Jean-François Jenny-Clark, Marc Johnson et Scott Lafaro. Trois grands maîtres et trois approches modernes de la fonction de

bassiste équilibrant le jeu de soliste et l’élégance rythmique.

Il compose pour le duo WOOD qu’il cultive depuis 2003 avec le saxophoniste Matthieu Donarier. Fidèle aux partenaires de la première heure (Darche, Badault, Donarier, Pommier…), il a collaboré et se produit avec de nombreuses figures du jazz : Daniel Humair, Joachim Kühn, Charlie Mariano, Marc Ducret, Martial Solal, Misha Mengelberg, Pat Metheny, Michel Portal, Eric Watson, Stéphan Oliva, Hans Lüdemann, Piotr Wojstasik, John Tchicai, Mikko Innanen, Kenny Werner, Simon Goubert, Ray Anderson, Pierre Dørge…

En Belgique, il rencontre le guitariste Jean-Yves Evrard qui l’emmène vers d’autres approches d’une musique instantanée. Ensemble, ils s’aventurent pour 48 performances dans Bruxelles («il n’y a pas de fraise en hiver»), dans les chansons de Daniel Hélin, dans le théâtre où il joue à ses côtés dans la pièce de l’auteur flamand Arne Sierens De Pijnders, avec le collectif Mâäk’s Spirit au Mali ou en Afrique du Sud.

En 2011, Sébastien Boisseau compose une musique pour le film muet de Teinosuke Kinugasa Une page folle (1926) qu’il interprète avec Lila Tamazit et Jean Chevalier au festival de l’histoire de l’art de Fontainebleau.

Cette même année, avec Louis Sclavis et Jean- Paul Delore, ils créent Langues et Lueurs en 2011, un récital sur des textes d’auteurs francophone (Michaux, Sony Labou Tansi, Dieudonné Niangona, Charles Beaudelaire…).

Sébastien Boisseau est actuellement artiste associé au Petit faucheux de Tours, scène majeure dans le paysage du jazz français. Il engage la totalité de la structure dans un chantier ambitieux porté sur l’artistique, la médiation et l’ouverture vers d’autres modèles. Parmi les actions, il invite 13 musicien(e)s àtravailler en profondeur la question du lien avec le public et développe le second volet de son projet 1 salon 2 musiciens, des programmes courts en duo où l’hôte invite ses amis, ses voisins, pour une immersion en hyper-proximité dans la pratique de l’improvisation libre.

 

Christophe Lavergne – batterie

Christophe étudie les percussions classiques au C.N.R. de Nantes puis part à New York pour suivre les cours à la New School et à Jazz Mobile en 90/91. Il a alors l’occasion d’étudier avec Billy Hart, Adam Nussbaum, Charly Persip, Mike Clark et Marvin Smitty Smith. Il participe également à des master class en France et en Irlande sous la direction de John Abercombie, Keith Copeland, Dave Liebman, John Scofield et John Mac Laughlin.

Ancré dans la tradition du jazz afro américain, il reste très influencé par ses différentes collaborations françaises et notamment celle menée avec le groupe Thôt. Adepte aussi bien de la petite formule (Duo MM. Fitzgerald) que du grand ensemble (Gros Cube, Diagonale, Thôt agrandi), du symphonique (Mégapolis, BIA) et des mélanges de cultures (Sabar Ring, Félix Jousserand, Katerine), il devient au fil des années l’un des batteurs les plus demandés sur la scène du jazz hexagonal et collabore avec de nombreux musiciens de la scène européenne dont Simon Spang Hanssen & M. Bitran au Danemark, Ronan Guilfoyle, Michael Buckley & Tommy Halferty en Irlande, Mauro Gagano en Italie, Julian Siegel en Grande- Bretagne.

Il joue sur la plupart des grandes scènes françaises et à l’étranger : Olympia, la Cigale, le New Morning à Paris ; festivals de Jazz de Montréal, Barcelone, Copenhague, Tallin, Constantine, Tokyo, Moscou… Il a récemment tourné avec le projet Chris Brubeck/Guillaume Saint James aux États Unis.

Il a également joué en tant que sideman avec Ravi Coltrane, Drew Gress, Norma Winston, George Garzone, Seamus Blake, Graham Haynes, Jon Irabagon, Jozef Dumoulin, Marc Ducret, Andy Emler, Alain Jean-Marie, Louis Sclavis, Dominique Pifarély, Magic Malik, Baptiste Trotignon…

Il fait partie de nombreux groupes pérennes en France et en Europe, enregistrant notamment avec eux plusieurs disques : Thôt (S. Payen), le Cube (A. Darche), Francis et ses peintres (F. Ripoche), Counterparts (R. Guilfoyle), Dragoon (M. Donnarier), Diagonal (J.C. Cholet), Cathala Trio, HTL (Halferty), Beaux Arts (S. Rifflet),

Simon Spang Hanssen Trio, The Space Laboratory (O. Lété & O. Benoit), Standards & Avatars (D. Chevallier & S. Boisseau)…

 

Discographie selective :

Standards & Avatars (Cristal 2015)

Orphicube Perception instantanée Yolk 2014

Le Cube Frelon Rouge Yolk 2013

Le Gros Cube Queen Bishop Yolk 2013

Le Gros Cube Polar Mood Yolk 2008

Francis et ses peintres La Paloma Yolk 2008

Qüntet Vents dominants Yolk 2008

LPT3 Déjà 7h ? Yolk 2008

Le Gros Cube VS Katerine Yolk 2007

Le Gros Cube la Martipontine Yolk 2004

Le Cube le The Yolk 2002

Le Cube Autorité culinaire Yolk 2001

 

 

www.cristalprod.com

www.lesonart.com