Programmation Novembre 1999

Jeudi 18 NOV.

14H30
Séance scolaire

20H30

Vendredi 19 NOV.

18H30
Dans le cadre de la soirée danses contemporaines Asie Europe Afrique, organisé en collaboration par le Ballet Atlantique Régine Chopinot et le Carré Amelot.

Samedi 20 NOV.

20H30

Tarif A

 

 

Page précédente

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Page précédente

Ce paysage          Par la Compagnie Et Caetera Gang Peng

Création

Chorégraphie : Gang Peng

Danseurs :
Olivia Cubero
Hideto Hishiki
David Marilleau
Gang Peng

Scénographie :
Nathalie Desforges
Création Musicale :
Sylvain Chevalier
Création costumes :
Marc Lebihan
Création lumière :
Philippe Duvauchelle :

 

Avec l'aide du Conseil Général
de Charente-Maritime
et de la Ville de La Rochelle.

 

L'essence de ce projet chorégraphique est née d'une expérience personnelle, d'un voyage émotionnel à travers la peinture et la poésie chinoise. Ces arts explorent le mystère d'une nature profonde. Ils révèlent le "souffle" qui anime chaque forme et lui donne son mouvement propre. Ils révèlent aussi le vide en tant qu'élément dynamique. Ce projet est aussi né d'un nouveau regard sur soi-même, d'un voyage intérieur à travers la mémoire et le vécu.

"Ce paysage" est envisagé comme une façon d'intérioriser le monde, de parler de l'homme avec son rythme, les différents aspects de sa réalité, ses rêves d'infinis... Pas de cri hystérique, pas d'une jolie pose pour montrer la danse, pas de défouloir émouvant et violent pour affronter d'improbables démons. Ce paysage se compose de quatre parties indépendantes construites autour de quatre idéogrammes. Il exprime, avec des parties du corps telles que les doigts, les genoux, la tête, les yeux... un état, l'état d'un homme face à des sensations et à des sentiments complexes : la naissance, les fantasmes, le pouvoir, l'amour...
Quatre idéogrammes vont constituer la trame de Ce Paysage, chacun porteur de son image :
JING : Pensée, mouvement des idées
Dong : Bouger, mouvoir, toucher, émouvoir
Wu : Danse, danser de joie

L'immobilité JING fait sortir le mouvement DONG, le mouvement vient de l'immobilité. SI permet l'accomplissement de JING, pour aller plus loin, dépasser notre propre distance, nous projeter dans l'espace. WU résume un aspect essentiel : le plaisir de danser.

La relation d'interdépendance qu'entretiennent ces idéogrammes met en jeu l'acte même de danser. Quand on avance, on a besoin de s'appuyer sur notre recul. Quand le bras droit bouge, c'est le bras gauche qui le permet. Ce qui m'intéresse, c'est la question du passage d'énergie.

Gang Peng

 

 

Soirée danses contemporaines Asie Europe Afrique

Proposée par le Ballet Atlantique / Régine Chopinot et le Carré Amelot

 

Pour le Carré Amelot comme pour le Ballet Atlantique / Régine Chopinot, cette soirée en deux temps s'inscrit dans une politique de soutien à de jeunes compagnies de danse. La Compagnie Et Caetera Gang Peng est accueillie pour la seconde fois au Carré Amelot, où elle présente sa nouvelle création, après deux mois de résidence.
La Compagnie Gàara est la première compagnie de danse contemporaine à avoir vu le jour au Kenya en 97. Après un premier séjour au Ballet Atlantique en 98, elle revient pendant trois mois en France, pour une nouvelle résidence de création à La Rochelle et à Montpellier. D'horizons pourtant très différents, les chorégraphes de ces compagnies proposent une expression résolument contemporaine, une danse réinventée, sans pour autant renier leurs racines.
 

Vendredi 19 novembre
• Ce paysage

Compagnie Et Caetera Gang Peng
Carré Amelot - 18h30

• Rituals of the rock
Compagnie Gàara (Kenya)
Chapelle Fromentin - 20h30

Tarifs de la soirée :
Entrée 2 spectacles 90F
Entrée 1 spectacle 60F

Renseignements et réservations :

Carré Amelot : 05 46 41 45 62
Ballet Atlantique : 05 46 41 17 75

 

 

Mercredi 10 NOV.

20H30

Entrée 50F

Tarif adhérents
Carré Amelot
et étudiants 40F

Nessim Bismuth et Pascale Berthomier
et Compagnie Dyrefelt & Revranche

 

Concert Franco Express organisé par les Francofolies en collaboration avec le Carré Amelot

Les Francofolies, en collaboration avec le Carré Amelot, vous proposent une soirée de concerts comme un voyage imaginaire, véhiculé par des voix surprenantes, des musiques étranges et sans frontière, des univers oniriques... C'est l'occasion de vous présenter la Compagnie Dyrefelt & Revranche, que soutiennent les Francofolies dans le cadre du Chantier des Francos, et Nessim Bismuth, artiste rochelais. Des haltes "thé à la menthe à la marocaine" sont prévues au cours du voyage...

Nessim Bismuth, chant et accordéon
Pascale Berthomier, violoncelle

...Nessim possède cette voix étrange où les graves se mêlent aux aigus, comme des complaintes, des mélopées rauques et claires à la fois, où l'on croit entendre le paradoxe de la vie, teintée de joies intenses et de mélancolie : "La voix n'est qu'un support pour raconter les grandes ruptures et la nostalgie de ce qui a été bien et bon, lâche-t-il. Tout se casse et se reconstruit tôt ou tard, et ma musique ressemble peut-être à l'amour déchiré, à l'homme inconsolable qui avance malgrès tout". Ses textes, Nessim ne les écrit pas, il dépèce plusieurs langages et les mélange dans une athmosphère empreinte de spiritualité. Hébreu, espagnol ancien et langues de l'Est s'accordent pour ne faire plus qu'une langue, celle d'une humanité nomade en route pour d'interminables voyages. La musique de Nessim a la profondeur d'un son de gong, racontant que nous sommes tous des Indiens. C'est pour cela qu'il improvise toujours sa musique, avec un sourire aux lèvres et l'œil rivé à nos talons. Et l'on y voit la petite église de son enfance où des anges baroques saluent les icônes russes et les Vierges Noires de l'Andalousie, une note accrochée à un minaret en plein désert. Une voix façonnée au grès de ses rencontres, forgée aux poussières de pierres et à son amour de l'humanité. Et aujourd'hui, il nous la recrache, cette poussière d'étoiles qu'un mage distille le soir.
Xavier Guerrin

La Compagnie Dyrefelt & Revranche
Où cherchent donc à nous entraîner Linda-Carina Dyrefelt et Marie-Caroline Revranche ?
C'est assez obscur, mais le dessein de ces deux compositrices et parolières n'est pas la clarté. Leurs terrains de jeux sont marécages entre chien et loup, hantés de sorcières et de fées sous l'œil impassible d'animaux mystérieux entrevus entre les branches d'une végétation luxuriante. Un Moyen-Age imaginaire de bande dessinée façon Loisel. Que les textes soient chantés, ou récités, entre déclamations et Sprechgesang, en français, en suédois, en anglais, espagnol ou dans une langue imaginaire, on ne cherchera pas forcément à les comprendre mot à mot. Mais on se laissera porter par les images qu'ils font surgir et par la musicalité de leur diction entre cris et chuchotements.

Franck Bergerot, Le Monde de la Musique, avril 99

 

 

 

 


© Pierre Ruaud       

 

              Page précédente



 © Compagnie Dyrefelt & Revranche   

 

Jeudi 18 NOV.

20H30

Entrée libre

 

 

Page précédente

 

 

Tonmeister Orpheus     Théâtre sonore pour un acteur et
huit haut-parleurs

 

Spectacle musical de Roland Cahen, sur un texte de Stefan Kaempfer, proposé par le Centre Delta P

Avec :
François Laurent, Orphée
 

Avec les voix de :
Yves Aubry, garde 2
Claude Bernhardt, le passeur
Alain Carel, Hadès ou le Maître des lieux
Florent Meyer, Pentatonikos (Tonmeister)
Gilles Mourat, Téléphonidès (Tonmeister)
Tertia Sefton-Green, Eurydice
"Tonmeister Orpheus" est une relecture personnelle du mythe d'Orphée. Dans le mythe tel que le racontent Virgile (Les Géorgiques) et Ovide (Les Métamorphoses), Orphée est un jeune homme doué pour la musique et épris d'Eurydice. Celle-ci meurt mordue par une vipère et Orphée part à sa recherche au royaume des ombres. Il réussit à obtenir, grâce au chant qui, pour la première fois, émeut les ombres comme les princes de ténèbres, la libération d'Eurydice, à condition de ne pas se retourner pour la regarder. Malheureusement, il se retourne et elle retourne aux enfers.

Dans notre adaptation, nous avons voulu actualiser ce mythe qui inspira de nombreux poètes et de nombreux musiciens et jouer une certaine légèreté. Nous nous sommes servis du son et de l'évocation musicale pour montrer le royaume des

ombres. En effet, la voix des morts ou des dieux est plus crédible que leurs images. Elle laisse davantage à imaginer.

Les "Tonmeister" (maîtres du son) règnent aux enferts, empire du son où l'image a cessé d'exister. Orphée, un jeune musicien, s'introduit subrepticement dans la salle de composition des maîtres. Il y entend la voix d'Eurydice, sa bien aimée...

Depuis quelques années, nous développons un théâtre du son : le théâtrophone. La musique électroacoustique et une forme de virtualité théâtrale ouvrent une brèche certaine dans le théâtre "normal". Mais cela serait sans intérêt si cette brèche n'exprimait pas l'invisible, au cœur même de la nature théâtrale et musicale.

Roland Cahen

 

 

Du samedi 13 NOV.

au samedi 27 NOV.


Le mardi,
de 14H à 18H30
Le mercredi,
de 10H à 12H
et de 14H à 18H30
Le samedi,
de 14H à 18H

Vendredi 19 NOV.

De 10H à 17H

Vendredi 19 NOV.

De 14H à 15H30

Entrée libre
sur réservation
à l'accueil
du Carré Amelot

 

Page précédente

Le jouet en jeu

Proposé par la Ludothèque

 


Journée réservée
aux professionnels


Droit de l'éducation, droit au jeu : deux droits de l'enfant solidaires et égaux

Conférence / débat tout public
(professionnels et parents)

L'exposition est également présentée :
• à la crèche du Champ de Mars
mardi 30 nov., de 17h à 18h30
• à la Passerelle de Mireuil
jeudi 9 déc., de 14h à 18h, vendredi 10 déc., de 9h à 12h.

 

Exposition / animation à La Ludothèque

Le compte à rebours est commencé! Les médias vont bientôt orchestrer les grands préparatifs de Noël. Des lueurs vont s'allumer dans les yeux des enfants, des points d'interrogation vont flotter dans ceux des parents...
Pour ne pas se laisser éblouir par les belles images qui conduisent aux achats aveugles, le "Jouet en Jeu" vous propose d'ouvrir les boîtes de nouveaux jeux et jouets, de les toucher, de les tester. L'exposition permettra à chacun de forger son opinion et d'opérer son choix. L'exposition présente environ 130 nouveaux jeux et jouets, choisis dans la nouvelle collection de Noël 99. La sélection est très variée : jeux individuels et collectifs, jeux sensoriels et jeux moteurs, jeux

d'éveil, de société...
L'exposition est installée dans la salle de jeux de La Ludothèque. Les animateurs seront présents pour des démonstrations et répondront à toutes les questions.

Conférence / débat

"Droit de l'éducation, droit au jeu :
deux droits de l'enfant solidaires et égaux" par Fabienne-Agnès Levine,

psychopédagogue, formatrice, consultante.
Conférence ouverte à tous, enseignants, professionnels, parents... organisée en partenariat avec la Ville de La Rochelle.

10ème anniversaire de la Convention des Droits de l'Enfant

 

 

 

Du mardi 2 NOV.

au jeudi 23 DÉC.

 

 

 

Page précédente

Berbère                    Vallées du Haut Atlas marocain

Photographies de Bernard Descamps

 

Dans le cadre du Temps du Maroc à La Rochelle, avec l'aide de la Ville de La Rochelle, du Ministère de la Culture et de la Communication, DAI, et de l'AFAA

Les photographies de Bernard Deschamps sont réunies dans "Berbère, vallées du haut Atlas marocain", éditions Filigranes, 1999, textes de Bernard Descamps et Catherine Simon.

J'ai toujours été fasciné par l'acharnement avec lequel les civilisations s'accrochent à un fragment de planète. Il y a celles qui ont l'eau et la fertilité des sols, un climat tempéré et l'abondance... et puis il y a les autres, celles de contrées extrèmes, trops froides ou trop chaudes, trop sèches ou trop sombres... Depuis une dixaine d'années, j'essaye de montrer, de partager un peu de ce qu'ils m'ont enseigné. Que ce soient les Pygmées de Centrafrique, les Peuls, au nord du Mali, ou les Berbères du haut Atlas marocain, tous ont en commun de détenir une vérité issue de cet équilibre qu'ils entretiennent avec la terre.
C'est cette vérité que j'essaye de photographier.

Bernard Deschamps, août 1999

 


       © Bernard Descamps

       © Bernard Descamps

 

 

 

Mercredi 3 NOV.

 

14H30 et 16H30

 

 



Mercredi 17 NOV.

14H30 et 16H30

 

Page précédente

Les aventures fantastiques

Film de Karel Zeiman - 1956
Tchécoslovaquie - 1h15
Version française

A partir de 7 ans

Un professeur, sur le point de domestiquer une énergie nouvelle, est enlevé, ainsi que son assistant, par le docteur Artigas, pirate moderne voulant dominer le monde...
Ce film est adapté du roman de Jules Verne, "Face au drapeau". Réussite plastique, il est spectaculaire grâce aux trucages et aux animations. De l'humour, de la poésie, de l'émotion... et l'univers unique de Jules Verne.

Le lion à la barbe blanche

 

Film de Andreï Khrjanvoski
1994 - Russie - 0h30
Version française

A partir de 5 ans

La belle crinière d'Amadéo le lion, star du cirque Peretti, a blanchi. Le roi des animaux n'est plus roi du chapiteau. Sur une musique de Nino Rota, le réalisateur rend hommage à l'univers de Federico Fellini. En première partie, quatre autres dessins animés :
"L'ours magnifique" - 15 min
"Le conte de la laine" - 9 min
"Le bonhomme de neige" - 7 min
"Les oreilles longues" - 8 min

Réalisation Espace Culture Multimédia du Carré Amelot
© Compagnie Et Caetera Gang Peng