Menu
Accueil > Présentation

 

À l'heure où j'écris cet éditorial, la mairie de La Rochelle vient de brûler et nous sommes tous sous le choc. Le pays tout entier s'est ému aux larmes en voyant ce joyau de notre patrimoine en partie détruit par les flammes. Cette émotion générale souligne l'attachement des Français à leurs symboles culturels et notre hôtel de ville, visité et photographié quotidiennement par les visiteurs émerveillés, en est un.

Car nos concitoyens savent bien que l'Art et la Culture, au même titre que la Santé et l'Éducation sont les piliers sur lesquels une société se construit et repose. Les pays qui consacrent une grande part de leur budget à la Culture et aux Arts, comme à la Santé et à l'Éducation, sont ceux dont la vitalité amène la croissance.
Ces pays profitent de leur richesse ; non pas la richesse excessive de quelques-uns, mais celle qui permet aux habitants d'accéder au Bien-Être – au sens du bien-être selon l'OMS. Les villes qui privilégient ces valeurs jouissent de la notoriété de ces choix. Leur développement économique est des plus dynamiques, naturellement et il fait bon y vivre. Dans les familles qui initient leurs enfants aux Arts et à la Culture, chacun a les meilleures chances de réussir sa vie.

À La Rochelle, nous avons eu le bonheur de bénéficier d'une politique de la ville très consciente de ces enjeux et beaucoup de visiteurs nous envient les investissements et la qualité de notre vie culturelle. Le Carré Amelot qui permet à tous d'accéder à l'Art et à la Culture y joue un rôle prépondérant. Dans le domaine des arts numériques et multimédia, en particulier, la ville a un rôle à jouer à l'intérieur de sa Région en partenariat avec les autres grandes villes régionales. Le développement culturel de la ville et l'évolution du Carré Amelot - dont le projet d'orientation est consultable sur le site de la Ville - sont un atout fondamental pour l'avenir de notre ville.

Qu'en est-il des projets du Carré Amelot ?

Dans les grandes lignes, il s'agit de faire de l'Espace Culturel de la Ville, un pôle de référence et de recherche dans les domaines des arts plastiques et des arts visuels. Ce nouvel établissement assurera notamment des fonctions de centre d'art et d'école d'art. Son identité se forgera au gré des échanges avec les partenaires, artistes, philosophes, sociologues et urbanistes, au plus près de la population.

La saison prochaine sera une année de transition au cours de laquelle chacun pourra retrouver ses marques.

Seul l'Art des sons va cesser son activité car Éric Mulard nous quitte au terme de 35 années au service de la Culture rochelaise. Nous lui souhaitons encore de belles aventures artistiques, ici ou ailleurs...

Pour La Ludothèque, les travaux démarrent à Mireuil, mais il faudra bien une année scolaire avant qu'elle soit en mesure d'aller prendre ses aises dans ses nouveaux locaux.

Le théâtre, le théâtre d'objets et l'art de la couture vont poursuivre leurs activités au sein du Carré pendant toute cette saison avant que leur soient trouvés de nouveaux ports d'attache.

La programmation spectacle vivant se déploiera cette saison encore dans les quartiers de la Ville puis sera portée, à l'avenir, par d'autres partenaires.

Au moment où le Carré Amelot va acquérir une nouvelle dimension, je veux remercier tout particulièrement Maxime Bono et Sylviane Dulioust pour leur volonté et leur engagement en faveur de la culture. Lorsque la conviction des pouvoirs politiques rencontre le talent des acteurs culturels et les attentes des citoyens, tout est possible...

Annie Dramard
Présidente

 

Visite virtuelle

Obtenir Adobe Flash Player

Ce panoramique requiert Flash Player version 10.0.0 ou ultérieure.

Parvis du Carré Amelot - sept. 2011
Mentions légales - Contacts - Identification