Menu
Accueil > Présentation

Une nouvelle saison placée
sous le signe de la transition.

Transition, un mot rassurant.

En ces temps bouleversés,
entre changements et précarité
généralisée, perte de repères
et sacralisation de l'individu,
difficile de discerner un avenir
commun.

Les sociétés humaines frisent
la catastrophe. Les dire en transition
fait renaître un espoir,
celui « d'aller au-delàs ».
Faute d'une stabilité heureuse,
un état de transition correspond,
pour citer Leibniz, au « meilleur
des mondes possibles »,
qui n'est certes pas le meilleur
des mondes imaginables...

Alain Rey, cité par Didier Pourquery
dans sa chronique hebdomadaire
Juste un mot
M Le Magazine du Monde.

 

Au cours des multiples changements
que le Carré Amelot a connus
ces dernières années,
nous nous sommes employés
à pratiquer l'art du passage
harmonieux :

des choix importants
ont été assumés, tel le départ
de la Ludothèque à Mireuil
dont l'emménagement
dans de nouveaux locaux neufs
et fonctionnels est prévu
en septembre prochain ;
sous l'égide du Centre social
Le Perthuis, la Ludothèque
déploiera son projet culturel
sur l'ensemble de la Ville.

Le renoncement à la programmation
et aux ateliers Spectacle Vivant,
afin de recentrer les missions
du Carré Amelot autour
des Arts plastiques et Arts visuels,
dotant ainsi notre territoire
d'un pôle de référence
dans ces domaines, a marqué
un nouveau cap qui a ému
certains de nos publics
les plus fidèles.

La nouvelle équipe municipale
récemment élue souhaite
prendre le temps de la réflexion
et ouvrir un débat démocratique
en organisant dans les prochains
mois, des Assises de la Culture
à La Rochelle.
Le Carré Amelot en sera naturel-
ement l'un des acteurs.

Dans cette attente, nous réintégrons
cette saison les ateliers
de pratique théâtrale ;
nous proposons au très jeune public
et aux adultes, de partager
la découverte de trois spectacles,
dernières créations de compagnies
dont vous avez déjà pu apprécier
le travail au cours des précédentes
saisons (Le Vent des Forges,
Itotoyo, Ouragane
).

Notre engagement aux côtés
de plusieurs festivals faisant
la part belle à l'image animée
se poursuit et s'élargit à la Semaine
du Film Chinois : à l'invitation
du Centre Intermondes
et de l'Abbaye de Fontevraud,
nous recevrons deux réalisateurs,
Yan Baishen et Guo Chunning,
auteurs de films d'animation,
qui vous présenteront les avancées
de leur travail au terme d'un mois
de résidence à La Rochelle.

L'espace précédemment dévolu
à la Ludothèque sera progres-
sivement réinvesti par l'accueil
principal du Carré Amelot ;
de plain-pied, il confèrera
une meilleure visibilité
à notre structure et favorisera
l'accessibilité aux personnes
à mobilité réduite
(renseignements-inscriptions,
bar, accès WiFi, espace lecture).

Le hall du 1er étage du bâtiment
sera confié au collectif Nyktalop
Mélodie
et deviendra, le temps
de quatre rendez-vous,
un laboratoire VJ ludique
et créatif proposant des ateliers
ouverts et participatifs.

À ce même étage – Niveau 1,
la galerie devient l'Espace
photographique dédié aux jeunes
auteurs :
Annabelle Folliet, João Garcia,
Coralie Salaün
et Théophile Trossat
exploreront, chacun avec un regard
et un langage singuliers,
des territoires invisibles,
imaginaires ou réels.

La programmation d'expositions
s'étendra au rez-de-chaussée,
Salle des rencontres pour une escale
multimédia concoctée par le duo
Hortense Gauthier & Philippe
Boisnard
, et à l'Ancien Marché ;
elle offrira désormais une pluralité
d'expressions artistiques,
mêlant plusieurs médiums
et formes : installation interactive,
vidéo, cinéma, photographie
numérique et argentique, dessins,
peintures, sculptures...

Cette saison, nous amorçons
un questionnement sur
le « vivre en bord de mer, ici
et ailleurs » et avons convoqué
les regards de trois artistes :
Didier Ben Loulou (Photographe),
Mehdi Meddaci (Photographe-
vidéaste) et Lionel Sabatté
(Plasticien).

Ils ont en commun d'interroger
les mythes qui ont fondé
nos grandes civilisations
et de les confronter à la fragilité
de notre monde en perpétuel
mouvement.

 

L'instabilité réside en toute chose ;
toute chose recèle aussi
une part de merveilleux
que l'art nous permet
d'appréhender.
L'art et la culture nous aident
à transcender un monde
déshumanisé pour tendre
vers le meilleur des mondes
imaginables
.

 

Très belle saison à toutes et à tous,
Christelle Beaujeon

 

Visite virtuelle

Obtenir Adobe Flash Player

Ce panoramique requiert Flash Player version 10.0.0 ou ultérieure.

Parvis du Carré Amelot - sept. 2011
Mentions légales - Contacts - Identification