Le Carré itinérant

Jongle

Jonglage et mouvement

Mercredi 17 janvier, jeudi 18 janvier, vendredi 19 janvier

Théâtre Bascule

L’un manipule des objets cubiques. L’autre, des objets sphériques.

Deux mondes.

Les cubes s’empilent à une grande vitesse mais ne roulent pas.
Les sphères ne tiennent pas en place et s’empilent décidément mal !

Et pourtant.

Ils vont trouver matière à jouer ensemble jusqu’à déjouer les lois de l’apesanteur.

Mêlant danse et jonglage, Jongle est le parcours de deux personnages qui, entre déséquilibre et maîtrise, se lanceront dans la conquête de nouveaux espaces de jeu, notamment grâce aux objets plus ou moins grands qui les entourent.

Un monde en expansion, à inventer, rêver…

 

 


 

Mise en scène Stéphane Fortin / Scénographie, lumière Olivier Clausse

Musique/son Emmanuel Six / Costumes Béatrice Laisné / Jeu Viola Ferraris et Mattia Furlan

 

En savoir plus

 

Coproduction Scène Conventionnée Théâtre du Cloître – Bellac (87),

Conseil Général Orne – Conseil Régional Basse-Normandie – DRAC Basse-Normandie.

Avec le soutien de l’ODIA Normandie (Office de Diffusion et d’Information Artistiques pour le projet Avignon 2013

La compagnie Théâtre Bascule fondée par StéphaneFortin en 1998, est localisée en milieu rural, à Préaux du

Perche (61). Sur ce territoire, la compagnie défend un travail de sensibilisation (ateliers jeu, écriture, ateliers de pratiques artistiques, animations pédagogiques) et propose (tous les 2 ans) sur le Pays Perche Ornais Les

Insulaires – zévèn’ments pour p’tits zé grands, programmation à caractère familial regroupant diverses formes artistiques et rendez-vous-théâtre, objet et ombre, mime, danse, musique, expositions, ciné plein air, lectures, ateliers…

Son travail de création dit jeune public est tourné vers les écritures contemporaines le plus souvent. Elle s’intéresse particulièrement aux écritures sonore, scénographique et lumineuse qui accompagnent la création. L’objet, la marionnette, ponctuellement s’invitent sur le plateau.

Après une formation au conservatoire du Mans, Stéphane Fortin, le metteur en scène, participe en tant que comédien à différents projets auprès de Didier Lastère, Antoine Caubet, Eric Didry. Il fonde rapidement sa compagnie, le Théâtre Bascule (1998), à Préaux du Perche, en milieu rural. Il y défend un travail de création autour du répertoire contemporain (S. Lebeau, P. Dorin, E. Darley, D. Richard, S. Beckett), mais aussi de création (Enlève tes lunettes, Je ne vous raconte pas d’histoires, Jongle) Ces différents projets semblent pour le moment poser les mêmes questions : «Qui suis-je ? Comment grandir, vers où ?», mais aussi «Quoi et comment faire avec le monde, les mondes qui m’entourent ?»

Sensible à tout ce qui produit «illusion», il porte un intérêt tout particulier aux univers sonore, lumineux et à la place des objets et leur manipulation sur le plateau.

Ainsi, avec la mise en scène des Saisons de Rosemarie (2010), il souhaite amener un nouvel élément d’illusion dans son travail de mise en scène, en confrontant l’image (vidéo) et le travail des comédiens dans l’espace scénographique.

Puis, avec les derniers projets Actes et Jongle, il était question de donner la parole aux corps sur le plateau et le rapport de ces corps aux objets.

 

theatre-bascule.fr