Sillages, mai, juin et juillet 2005
Carré Amelot
Espace Culturel de la Ville de La Rochelle / Espace Culture Multimédia
  Programmation   Agenda   Archives  
  Robinson ou l’île intérieure
Photographies de Sébastien Grenier
 
     
Dans sa quête du sens, l’Homme rencontre toujours, un moment ou un autre, une île. Territoire de l’imaginaire et de l’utopie, l’île est surtout ce lieu où l’on se mesure à soi-même. Mais elle n’a par toute réponse que le bruit du vent et des vagues, les brûlures du soleil, le contact de la terre.
Il n’y a rien à accomplir, seulement croire à ce que l’on touche. Robinson ou l’île mystérieuse retrace cette rencontre sous la forme de ce qui pourrait être un «journal métaphysique» avec sa propre mythologie, ses rites de passage et les liaisons entre intériorité et extériorité qu’elle sous-tend dans ses dimensions obsessionnelles ou salvatrices.
Le corps mis en scène da ns le paysage de manière très ponctuelle, presque fantomatique, est perçu comme un véhicule vers un ailleurs, un «cosmos en gestation» dont la frontière serait intérieure. L’exotisme pour l’exotisme en serait exclu, le voyage sera immobile.
 
Avec ce travail, Sébastien Grenier poursuit son cycle consacré aux liens entre l’Homme et la nature. Fortement inspiré par le chamanisme, il envisage sa pratique artistique comme un engagement, celui d’un rapport «primitif» et spiritualisé avec l’environnement, rappelant l’énergie vitale à notre mémoire intime et collective.
Du vendredi 13 mai au vendredi 17 juin
 
Entrée libre
 
 
 
Vernissage de l’exposition :
Vendredi 13 mai, 18h30
 
  Photographie de Sébastien Grenier   Sébastien Grenier
Principales expositions :
- Mois off de la photographie, Paris, novembre 2000 : Espace Regards, Paris, et Centre des Bords de Marne, Le Perreux sur Marne ;
- Muséum d’Histoire Naturelle, 7ème Salon d’art contemporain, Paris, 2003 ;
- Carré Amelot, La Rochelle, 2003 ;
- Domaine de Clères, Salon d’art contemporain, 2003.

Travaux précédents :
- Séquoia, 1997 / 1998 ;
- Observatoires construits par l’homme pour regarder les oiseaux / observatoires construits par les oiseaux pour regarder les hommes , 1998 ;
- Rêves d’animaux, 1998 / 2000 ;
- Au fil du temps, le journal d’une araignée, 2003.
 
 
Le nomade ne regarde jamais le paysage
où il se trouve, il devient ce paysage.
Proverbe ouzbeck
 
  Galerie d’essai      
Gouttes d’eau
Photographies de Lætitia Dufraisse
 
Du mardi 3 mai au samedi 16 juillet
Au plus près de la matière, au plus près de la lumière capturée, l’image, délicate sans maniérisme, révèle et célèbre l’eau, l’élément premier.
Évitant les pièges d’un sujet et d’une technique tant visités, un regard déjà très posé nous propose un ensemble de compositions graphiques et épurées.
 
Lætitia Dufraisse a 25 ans. Titulaire du CAP Photographie, elle se passionne pour la peinture, le dessin et le cinéma. Elle anime l’atelier d’initiation à la photographie N&B au Carré Amelot.
Photographie de Lætitia Dufraisse
 
Contacts :
Martine Perdrieau - 05 46 51 14 82
Yves Phelippot
 
Réalisation Espace Culture Multimédia du Carré Amelot