Sillages, février, mars et avril 2005
Carré Amelot
Espace Culturel de la Ville de La Rochelle / Espace Culture Multimédia
  Programmation   Agenda   Archives  
   
Xavier Lardy, infographiste et créateur de jeux vidéo,
est accueilli à l’ECM / Cyber-base.
Il nous propose quatre rencontres-conférences au cours desquelles il présentera
la Machinima, nouveau procédé permettant de combiner jeu vidéo et cinéma.
Chaque séance sera illustrée par la diffusion de plusieurs œuvres multimédias,
parmi lesquelles son projet Everlasting Dreams, en cours d’élaboration.
 
 
  La Machinima
S’emparer du jeu vidéo pour faire du cinéma

«S’emparer du jeu vidéo pour faire du cinéma, voilà l’essence de la Machinima*. Les premiers films fabriqués à partir des jeux en 3D temps réel sont nés il y a à peine dix ans, et gagnent un public croissant, grâce au Net et aux festivals. Hier, cinéma underground ; demain, divertissement de masse ? Ironie de l’histoire, l’industrie du jeu vidéo, tel Monsieur Jourdain, faisait déjà depuis des années de la Machinima sans le savoir : les séquences narratives utilisant le moteur du jeu étant appelées cinématiques temps réel.

La Machinima : des enjeux esthétiques, technologiques et économiques

Ainsi, la Machinima que nous réalisons actuellement, Everlasting Dreams, se donne plusieurs objectifs, à la fois esthétiques et technologiques, tous risqués car novateurs. Nous voulons créer un vrai film temps réel. Nous nous appuyons sur le moteur de Doom 3 : lors de chaque projection, le film sera calculé en temps réel par un ordinateur relié au vidéo-projecteur de la salle. De ce fait, la Machinima profitera aussi d’une qualité de rendu 3D croissante, grâce à l’évolution des cartes graphiques. D’autre part, nous voulons étendre la façon de raconter les histoires.
L’Intelligence Artificielle présente dans la Machinima sera un chef d’orchestre. L’histoire, la partition seront les mêmes, mais le conducteur donnera une couleur différente. Nous savons donc déjà qu’il faudra inventer l’écriture des Machinimas ! Enfin, nous voulons construire et développer un modèle économique viable pour la production de Machinimas. C’est un vaste chantier à l’intérieur d’un no man’s land juridique. Par chance, les nouveaux médias arrivent à maturité...»
Xavier LARDY
 
*Machinima : contraction de «machine» et «cinéma». Désigne tout film réalisé à partir d’un jeu vidéo 3D temps réel.
Pour en savoir plus : www.machinima.org

 

   
 
 
 
Proposé par l'ECM / Cyber-base

Xavier Lardy à l’ECM / Cyber-base du 3 au 4 mars

Contact :
Hervé Godreuil
05 46 51 14 79

Story-board Xavier Lardy

 
 
Conférences / rencontres
 
 

 

Rencontre avec les étudiants de l’Université de La Rochelle
Dans les coulisses de la Machinima Everlasting dreams
Diffusion de la création de Xavier Lardy et présentation des différentes étapes de travail (processus de création).
 

Jeudi 3 mars 20h à 22h
Salle de spectacles

Rencontre avec les collégiens et les lycéens
À la découverte de la Machinima
Historique des Machinimas depuis 1995 ; illustration avec des extraits de films ; approche ludique et interactive.

Vendredi 4 mars
9h30 à 11h30 collégiens
14h30 à 16h30 lycéens
Salle de l’ECM
 

Rencontre avec le public
La Machinima, histoire et perspectives
Historique des Machinimas depuis 1995, échange avec le public et projection des films en intégralité.
 
Vendredi 4 mars 20h30
Salle de spectacles
  Entrée libre sur réservation au 05 46 51 14 70
 
  Story-board Xavier Lardy    
United Rangers FilmsDiary of a camper
1ère Machinima, réalisée par United Rangers Films - 1996

 

 
 
 
Xavier Lardy
, ancien élève de Vaugirard-Louis Lumière, devenu infographiste après une formation à Lightwave (logiciel 3D) au Carré Amelot en 1997, a suivi son chemin pour rejoindre l’industrie du jeu vidéo en France. Après un séjour comme infographiste 3D à l’Agence Spatiale Européenne de Kourou (Guyane), il revient en métropole et travaille pour de nombreuses agences et sociétés. Il occupe notamment les fonctions de story boarder,
animateur et dialoguiste...

Son travail a été remarqué sur de récents jeux vidéo :
- Aménophis, la résurrection (2002), où, en temps que directeur d’animation, il conçoit et dirige les cinématiques du jeu ;
- Jack, the ripper (2003) de Microïds, dont il réalise la mise en scène à travers la conception de 20 décors et 200 animations temps réel, ainsi que les cinématiques pré-calculées.
Aujourd’hui, outre la réalisation d’Everlasting Dreams, Xavier Lardy termine la co-écriture d’un premier long métrage de fiction.
Rooster.teeth

   
Semaines d’éducation contre le racisme
Coordonné par la Ligue de l'Enseignement de la Charente-Maritime
 
 
www.escalesdocumentaires.netProjections cinéma et débats

Séance Jeune public et Centres de Loisirs
Toi et moi
Documentaire Jeune public - Réalisé par Caroline Puig-Grenetier - 2004
Chaque épisode de cette série est consacré à un enfant d’origine ou de culture différente. La réalisatrice fait découvrir aux jeunes enfants de 6 à 11 ans, comment vit «l’autre», afin de mieux le connaître et le comprendre. La diversité des cultures et des orig i nes est une grande richesse qui construit et renouvelle une société. Évoquons la différence pour apprendre la tolérance.
 
Touba (durée : 13 mn)
À Bron, chez Touba, jeune fille de onze ans et demi, d’origine turque, toute la famille se réunit dans une ambiance de convivialité, de respect des autres et de partage. Elle nous parle de l’histoire de son pays et de ses traditions.
 
Ramesh (durée : 13 mn)
À Vénissieux, Ramesh, petit garçon de neuf ans, d’origine indienne, nous explique les traditions et les différents dieux hindous. Pour Ramesh et ses parents, les dieux sont en harmonie avec les éléments de la nature.

  En partenariat avec les Escales documentaires

Mercredi 16 mars 14h30
Projection suivie d’un échange avec la réalisatrice

Durée de la séance : 1h maximum

Entrée libre
Réservations à l’accueil du Carré Amelot - 05 46 51 14 70
 
Toi et moi : co-production La Cuisine aux images / Cap Canal / Cités Télévision (février 2004)
 
 
  Séance Tout public
Stranger
Court métrage de fiction de Erez Tadmor et Guy Nattiv - 7 mn - Israël - 2004
Deux jeunes hommes, l’un juif, l’autre arabe, assis face à face dans le métro parisien, se lancent des regards de haine, quand soudain, un groupe de Skinheads surgit dans la rame...
 
Border
Documenatire de création de Laura Waddington
Bande-son de Simon Fisher-Turner 29 mn - Angleterre - 2004
  Extrait de Stranger  
  La cinéaste retrace en images plusieurs mois vécus en compagnie de réfugiés du camp de Sangatte. Le récit de ce film se déroule hors du camp, dans des bois, des terrains vagues, dans ces lieux où la nuit, ces réfugiés, pour la plupart afghans et irakiens, tentent de trouver un moyen de gagner l’Angleterre. Filmées clandestinement et restituées au ralenti, ces images de planque et de fuite livrent une expérience esthétique de la peur et de la proximité du danger.
 
La projection de Border sera suivie d’un débat en présence de la réalisatrice
 
  Mercredi 16 mars 20h30

Entrée libre
Réservations à l’accueil du Carré Amelot -
05 46 51 14 70
 

 
  Animations autour des «jeux de coopération»
 
 

 

 
La Ludothèque propose aux écoles primaires des temps d’animation autour des «jeux de coopération», jeux de société dont le principe est l’alliance, et non l’affrontement, des joueurs pour la victoire. En effet, dans ce type de jeu très original, les joueurs s’associent pour gagner.
Règles d’or des jeux de coopération :
- l’adversaire n’est jamais un joueur, mais un élément extérieur ;
- tous les joueurs s’entraident pour arriver à un but commun ;
- il faut élaborer une stratégie commune pour gagner ensemble.
Exemples de jeux : Tchang, Sambesi, Corsaro, Tifou, Chasse aux papillons...
 
Entrée libre
sur réservation au 05 46 51 14 77

 
Proposé par La Ludothèque
 
Jeudi 31 mars
et vendredi 1er avril

de 9h à 12h
et de 13h30 à 16h30
À La Ludothèque
 
Durée de la séance : 1h maximum
Ouvert aux écoles primaires
 
 

 

  Danse et ombres
 
À voir en famille à partir de 5 ans

Vendredi 29 avril 20h30
Durée : 45 min.
 

 
 
Traversée d’ombres
Compagnie Retouramont

Traversée d’ombres nous emporte, nous fait voyager, influe sur les sensations, provoque des émotions, joue sur la perte de repères, les objets de la scène... Les Retouramont réinventent le mythe de la caverne. Tout y est : l’ombre, la lumière, l’écran, la sortie, les monstres et le retour dans la caverne...
Jean-Philippe LUCAS RUBION, metteur en scène - Circonstances n°5

Dans le premier tableau, une danseuse, en ombre chinoise, s’avance et se penche, tend la main vers le sol et disparaît comme par enchantement. Où est-elle passée ? Mystère...
Du sol, tout à coup, émergent des pieds, des mains, des visages, comme s’ils sortaient d’une grande étendue d’eau. Cette première image du spectacle, métaphore de l’origine du monde, de l’extraction du chaos, nous entraîne dans un univers singulier où nos repères volent en éclats. Traversée d’ombres se joue des ombres que l’on peut faire, que l’on peut habiter, qui nous collent à la peau...
Ces formes imprécises défigurent la réalité, nous offrent leurs fantaisies, nous ouvrent l’imaginaire, le fantastique. La danse dévoile un passage entre les ombres projetées des danseurs et les ombres personnifiées.
Les danseurs, corps fabricants d’ombres, se jouent d’elles, les apprivoisent, les interprètent. Une chorégraphie qui permet aux enfants et aux adultes de renouer avec leurs ombres...

La Compagnie Retouramont mène une réflexion autour de la matière, de l’utilisation du sol et de la gravité. Nos créations sur scène transcendent les performances en extérieur, offrant un aboutissement à l’éphémère. Elles interrogent de manière métaphorique et poétique l’individu dans son environnement, dans son rapport à l’autre et à l’objet. Sur le plateau, cette danse-sculpture révèle les objets auxquels elle s’attache, les espaces sur lesquels elle s’attarde, les corps sur lesquels elle s’appuie.
Philippe VERRIÈLE

Geneviève Mazin et Fabrice Guillot, danseurs et chorégraphes, créations depuis 2000
- L’Avancée du gouffre : co-production Maison du Théâtre et de la Danse d’Épinay-sur-Seine / Théâtre de l’Agora, Scène Nationale d’Évry ;
- Traversée d’ombres : commande de l’Espace Icare, mission-résidence soutenue par le département des Hauts-de-Seine ;
- Vertiges : première au Théâtre Jean Vilar de Vitry-sur-Seine ;
- Avalanche intérieure : première au Phénix, Scène Nationale de Valenciennes.
- L’Aval : première à la Rose des Vents, Scène Nationale de Villeneuve d’Ascq ;
- Traversée urbaine : commande du Ministère de la Culture et de la Communication.
 

Chorégraphes Geneviève Mazin, Fabrice Guillot
Compositeurs Jefferson Lembeye, Olivier Hue
Danseurs Stéphane Couturas, Fabrice Guillot, Geneviève Mazin
Lumière Serge Derouault
Régie générale Luc Béril

Coproduction : Espace Icare d’Issy-les-Moulineaux, association a 2 PAS et Compagnie Retouramont
Avec le soutien du Conseil Général des Hauts-de-Seine, dans le cadre de sa politique en faveur de la danse dans le département / mission résidence du 92

 
Plein tarif 12€
Tarif réduit 10€
Réservation au
05 46 51 14 70


 
   
Les Étudiants à l’affiche
Semaine culturelle de l’Université de La Rochelle
Proposé par le SUAPSE et l'Espace Culture de l'Université de La Rochelle
Atelier Musique et Danse
   
À chacun son Molière
 

 

 
  Par l’atelier de Mise en scène et des techniques
du théâtre de l’Université de La Rochelle

Les tyrans et les maniaques chez Molière... Une étude des personnages complexes et mythiques à partir de cinq pièces de Molière : Dom Juan, Tartuffe, Le Malade imaginaire, Le Misanthrope et L’Avare.

L’espace de jeu
Le corps comique est un corps organique, une mécanique qui fonctionne et se dérègle au gré des fantaisies moliéresques... Pour cela, tuyaux, tuyauterie, tubulaires, en plastique, en papier, en ferraille, en émail, formeront autant de tumeurs, d’excroissances et de prolongements à la difformité et aux défaillances des personnages en présence... Entrer et être dans les entrailles pour y lire telle une pythie, les signes de destinées tragiques... Folie de ces êtres minés par un dramaturge en colère, satires implacables de la médecine, de la religion, de l’éducation, de l’amour... Hypocrisie sociale, mensonge qui règne en maître dans le commerce du monde, le mensonge sur soi, autrement dit l’amour-propre, autant de vérités qui nous touchent droit au cœur et s’inscrivent au plus intime de chacun.
Laurence ANDREINI
 

Du mercredi 23 mars au lundi 4 avril

Relâche dimanche 27 et lundi 28 mars, dimanche 3 avril
Présenté vendredi 1er, samedi 2 et lundi 4 avril dans le cadre des Étudiants à l’affiche

Atelier encadré par Laurence Andreini, Théâtre Amazone, et des artistes associés

Plein tarif 6€
Tarif réduit 3€

Réservations à l’accueil du Carré Amelot -
05 46 51 14 70
 
Atelier de Mise en scène

  Dans le cadre d’un partenariat avec l’Université de La Rochelle, Laurence Andreini, metteur en scène du Théâtre Amazone, est accueillie au Carré Amelot pour une résidence de mission.
Elle conduit, tout au long de l’année, deux ateliers :
- l’atelier de Mise en scène et des techniques du théâtre ;
- l’Atelier d’Acteurs.
Au terme de cette résidence, l’objectif est de créer un spectacle, dans des conditions professionnelles.
   
Restitutions d’ateliers
 
Réalisation audiovisuelle
 

 

 
L’atelier universitaire Réalisation audiovisuelle, proposé par l’ECM / Cyber-base, présentera les courts métrages réalisés par les étudiants durant la saison 04/05.
Cette année, l’atelier a mis l’accent sur la «poésie électronique» et vous invite donc à découvrir quatre surprises alliant expérimentation et créativité.
Atelier encadré par Christophe Coulais, Valérie Huet et Marianne Salmas
 
Art des sons et court métrage sonore
Jeudi 7 avril 18h30
Salle de l’ECM

Entrée libre

L’atelier Art des sons et court métrage sonore, proposé par Delta P, présente un court métrage sonore réalisé de façon collective.
Atelier encadré par Claude Landy
 
Musique et danse

Jeudi 7 avril 18h30
Salle de l’ECM

Entrée libre

Un pied, une main, un parfum, une image, le passé... une identité, voici ce vers quoi les ateliers danse et musique de l’Université vous conduiront. Où ces empreintes nous transportent-elles ?
Les ateliers Danse sont encadrés par :
Jean-Vincent Boudik, Anne-Christine Estiot, Nadège Tchouk, Delphine Thery
L’atelier de Création musicale est encadré par : Pascal Ducourtioux
 
Jeudi 7 avril 20h30
Salle de spectacles
Plein tarif 6€
Tarif réduit 3€
   
Galerie d’essai
 
Ce dispositif s’adresse à toute personne souhaitant trouver un interlocuteur pour définir un projet de première exposition. Le Carré Amelot met en place un accompagnement personnalisé, aux différentes étapes de la mise en exposition, de la sélection des images, à leur présentation au public. Une douzaine d’images constituent chaque préfiguration d’exposition présentée au public.
 
 
  Contacts :
Martine Perdrieau - 05 46 51 14 82
Yves Phelippot
 
 
 
  Deux séries de portraits
Photographies de
Norbert Desaphy

Du 1er au 26 février
«Ces images ont été réalisées en Afrique du Nord ou occidentale, en Asie mineure ou plus orientale, essentiellement au Sahara ou en Himalaya... Des treks au long cours (de 16 à 24 jours de marche), sont la seule manière d’atteindre des lieux encore préservés du tourisme, d’approcher
et de commencer à ressentir et comprendre, par la durée, des civilisations ayant conservé leur culture originale, leur langue, leurs superstitions, leurs pratiques animistes...»

Norbert Desaphy, né en 1947, est informaticien.
 

  Visions américaines
Photographies de
Francis Giraudon

Du 8 au 31 mars
De sa passion des voyages, notamment en Afrique, Francis Giraudon ramène des images où la faune tient une grande place. Fin 2003, il effectue un séjour aux États-Unis. Dans les photos exposées, qui se différencient de ses sujets habituels, l’on retrouve son goût des couleurs et des lumières.

Francis Giraudon a été cameraman pendant 32 ans.

  Gouttes d’eau
Photographies de
Lætitia Dufraisse

Du 26 avril au 28 mai
Au plus près de la matière, au plus près de la lumière capturée, l’image, délicate sans maniérisme, révèle et célèbre l’eau, l’élément premier. Évitant les pièges d’un sujet et d’une technique tant visités, un regard déjà très posé nous propose un ensemble de compositions graphiques et épurées.

Lætitia Dufraisse a 25 ans. Titulaire du CAP Photographie, elle se passionne pour la peinture, le dessin et le cinéma.
Elle anime l’atelier d’initiation à la photographie N&B au Carré Amelot.

 
  Photo : Francis Giraudon
Photo : F. Giraudon
 
  Photo : Lætitia Dufraisse
Photo : L. Dufraisse
 
 
   
Voyages à Tokyo
 

 

 
Photographies de Jean-Pierre Favreau

Après les États-Unis et l’Europe, l’idée de poursuivre une série d’images sur la ville au Japon me semblait intéressante. Tenter d’approcher, au fil des rues, d’autres personnages, d’autres rêveurs, d’autres somnambules, tenter, sans les réveiller, de les embarquer sur la pellicule, jeu pas toujours facile mais incontournable. Se faire voleur de regards envolés... Un homme ancré sur un trottoir, dans un environnement de béton, de verre et d’acier, semble perdu dans ses pensées. À quoi songe-t-il ? Est-il absorbé par les mêmes questions existentielles ? Peut-être est-ce cette idée d’éternité représentée par l’homme au regard absent qui m’importe et que je tente de photographier. Au Japon, les regards ont l’air encore plus lointains, mais ils me semblent peut-être plus absents que rêveurs. Sans doute parce que les personnages que je photographie sont extraits d’une foule en pleine activité. Ni le bruit, ni l’agitation de la ville ne les atteignent. Sur quelle planète vont-ils se poser dans leurs ailleurs passagers ? Et puis les lieux, le silence d’une rue, l’aspect mystérieux d’une place vide un dimanche après-midi, quand la ville est exsangue... cette solitude aussi me touche. Alors je tente de la capter. Quand le ciel est gris, on parle de soi ; quand il est bleu, c’est encore un petit morceau d’éternité que l’on retient.
Jean-Pierre FAVREAU
 
Photo : Jean-Pierre Favreau

Création

Du 1er au 26 février

Entrée libre

Visites commentées

Visites commentées tout public, Centres de Loisirs et écoles.

• Visite Centres de Loisirs : mercredi 9 février,
Entrée libre sur rendez-vous
• Visite scolaire (collèges et lycées) : sur rendez-vous, du 22 au 26 février, les mercredis et jeudis (matin), et vendredis (toute la journée).

Contact : Martine Perdrieau
05 46 51 14 82

   
Jean-Pierre Favreau entre à l’agence Viva en 1970. C’est à partir de 1980 que le voyageur devient photographe, portant son regard sur l’homme dans la ville (Incertaines cités, éditions Filigranes, 1998).
En 1982, il obtient une bourse du Ministère de la Culture pour un travail sur New York. Un livre, Blues outremer est édité chez Contrejour en 1992 et ses photos du Cap Vert sont exposées au journal Le Monde, à la galerie Contrejour, ainsi qu’à l’Exposition Universelle de Séville. Collaborateur régulier du journal Le Monde, il se voit confier différentes missions par le Ministère de la Culture sur les arts plastiques en France (éditions Autrement, 1986) et par le Ministère de l’Agriculture. De 1991 à 1998, plusieurs voyages à La Havane donneront naissance à Rue Caraïbes (éditions En Vues, 99). Depuis 2001, il poursuit un travail sur le Japon.
 
 

 

 
  Petites Machines à images
Photographies de Laurent Millet
 
 

 

 
Photo : Laurent Millet «Des refuges. Faits des débris, des restes des cabanes des pêcheurs de l’estuaire du Sado, au Portugal. Je construis par jeu, j’exacerbe ce qui fait la richesse de ces constructions ou bien je les simplifi e, je les adapte à mon univers. Posées sur l’eau entre recouvrement et apparition, les cabanes ne sont qu’une façade, une invitation trompeuse à demeurer. Si l’on peut rester, ce n’est qu’en esprit et en se nichant dans leurs lignes.
Leur surface, souvent parallèle au plan de la photographie, se confond parfois avec celle-ci, rendant incertaine la limite qui en devient un peu plus épaisse, alors que la cabane ne dépasse jamais sa fragile minceur. Elles entretiennent les mêmes rapports que l’eau et le reflet : on ne sait pas très bien à moins d’un regard attentif lequel des deux on regarde.
Des constructions trop minces, trop fragiles, dans un décor hostile apaisé juste un moment : elles sont des images avant d’être photographiées, elles ne sont portées que par les apparences.»
Laurent MILLET
 
Laurent Millet nous fait croire à des mondes qui ne sont qu’à lui. Est-ce par cette part de vérité qu’il emporte du monde réel ? Est-ce cette lumière qu’il n’a pas inventée - sans laquelle ses plaques resteraient vierges et ses tirages noirs - ; cette grève presque immatérielle et pourtant bien là sur laquelle reposent en silence ces monuments inutiles ; ces planches et ces tôles, plastiques, cartons et grillages, dont on sent qu’ils ont leur histoire, qu’ils sont dans ce nouveau monde l’écho de notre vieux monde ; ce ciel enfin et cette mer que l’on distingue à peine par cette ligne plus sombre, presque abstraite à l’horizon ? C’est cette ligne pourtant que coupe en son milieu la verticale des plaques disjointes, soulignant par la concordance de ce double témoignage, l’existence de ce monde irréel auquel Laurent Millet donne vie.
Stéphane GRUET
 
Laurent Millet est représenté par la Galerie Camera Obscura à Paris et Robert Mann Gallery à New-York. Il a été l’assistant de Jean Dieuzaide et Lucien Clergue. Ses images sont présentes dans de nombreuses collections publiques : San Francisco, Museum of Modern Art ; Chicago Art Institute ; Center for Creative Photoraphy, University of Arizona, Tucson ; Museum of Fine Arts of New Mexico, Santa Fe ; Los Angeles County Museum ; Museum of Fine Arts, Houston, État-Unis ; Fonds National d’Art Contemporain ; Maison Européenne de la Photographie ; Bibliothèque Nationale, Paris ; Musée Nicephore Niepce, France ; Artothèques de Toulouse, Grenoble, Annecy, Caen, Lyon ; Galerie du Château d’Eau, Toulouse...
 
Cette exposition est présentée dans le cadre d’une collaboration avec la Direction des Affaires Culturelles de la Ville de La Rochelle et l’Espace d’Arts du Lycée Valin, permettant la présentation simultanée de plusieurs oeuvres :
- Lacrima, installation dans la Salle de l’Ancien Marché de l’Arsenal ;
- La Méthode, Espace d’Arts du Lycée Valin ;
- Petites Machines à images, Galerie du Carré Amelot

Du 4 mars au 30 avril

Entrée libre


 
Rencontre
avec Laurent Millet

Vendredi 1er avril 20h30
À l’ECM / Cyber-base
Entrée libre

Présentation d’œuvres et échange avec le public.

Réservation au
05 46 51 14 70

 
 
La Coulée douce
Théâtre Nemo
 
  Projection
d'images animées
 

                         Une fenêtre familière est ouverte dans la nuit
                           sur le ciel. Transparente et minuscule,
                            Lola est une goutte d’eau avide
                             de connaissances qui vient de quitter
                             son nuage natal pour découvrir le ciel,
                            visiter la ville, connaître l’océan
                           et les aléas de l’eau salée. Elle aura
                         aussi l’occasion de découvrir des choses
                    qu’elle ne connaissait pas.
Dans La Coulée douce, le comédien joue avec des formes et des dessins animés et compose l’épopée d’une goutte d’eau singulièrement curieuse
et aventurière.

 
Pour les 1 à 3 ans

Mardi 1er, mercredi 2 et jeudi 3 février
9h30, 10h45 et 15h30

Durée : 30 mn

Conception, réalisation et interprétation Jean-Louis Esclapès
Texte Joëlle Rouland
Bande son Alain Morenton

Coproduction Enfance et Musique / Théâtre Nemo

Enfant 3€ - Adulte 6€
Réservation au
05 46 51 14 70
 

Jean-Louis Esclapès, formé aux techniques du théâtre,                   
du mime et du chant, a fondé le Théâtre Nemo en 1991,                     
après avoir collaboré pendant dix ans                       
à divers spectacles lyriques et dramatiques.                      
Promoteur d’un «théâtre d’associés», selon son expression,                     
il est le concepteur des spectacles réalisés par ce théâtre                   
et participe aux activités «d’Enfance et Musique» depuis 1996.               
  Ubu sur la table

Théâtre de la Pire Espèce

Sur un espace scénique d’à peine 1 m2, une armée de baguettes de pain se dresse ! Les bombes de tomate éclatent, le batteur à oeufs survole les soldats de fourchettes marchant sur le père Ubu. C’est un incroyable délire visuel et verbal qui se déverse sur le spectateur au souffle coupé par le rire.
La rencontre décalée du texte de Jarry et de ces objets manipulés est totalement jubilatoire !
Ce spectacle n’a pas d’autre prétention que de faire rire et il y parvient parfaitement. Féroce, iconoclaste et hilarant, ce théâtre-là est tout à fait pataphysique !

«Cet Ubu-là s’avère simplement génial, tandis que les comédiens manipulateurs vont à l’essentiel. Ils font rugir les «merdres» du monstrueux Ubu, dégoisent le texte à fond la caisse, pilotent de main de maître le dérapage contrôlé et multiplient les images explosives avec trois fois rien.
Bref, ils jouent avec une économie de moyens mais une somme d’intelligence et de travail qui se croisent rarement... Surtout lorsqu’il s’agit de représenter «l’hénaurme» avec du minuscule...»
Pierre CHALLIER

Le Théâtre de la Pire Espèce est une jeune compagnie québécoise fondée par deux brillants élèves de l’École Nationale de Théâtre du Canada.
 

  Théâtre d'objets

Pour les 9 à 11 ans

Mercredi 9 mars 14h30
Jeudi 10 mars 10h

Durée : 55 min.

Interprètes Olivier Ducas, Francis Monty

Enfant 3€ - Adulte 6€
Réservation au
05 46 51 14 70

Spectacle en tournée G19
 
 
  Zoom sur l’écran
Quatuor 1084°
 
 

 

 

Les 1084°C (Premier Prix de musique de chambre du CNSM de Paris en 2000) revisitent les grands thèmes empruntés à la musique classique par la pub, les séries télé et les films de toutes générations.

Mise en scène Murielle Magellan
Trompette Vincent Mitterrand, Marc André
Trombone ténor François Michels
Trombone basse Olivier Demontrond
 
Réservations : Jean-Louis Cartier 05 46 41 33 16

Musique / image
En partenariat avec les JMF
 
Pour les 9 à 11 ans
 
Mardi 15 mars
Jeudi 17 mars

9h30, 10h30 et 14h30
 
Durée : 55 min.
 
Enfant 3€ - Adulte 6€
 

Traversée d’ombres
Compagnie Retouramont
 

 

 

 
Une chorégraphie qui permet aux enfants et aux adultes de renouer avec leurs ombres. Traversées d’ombres se joue des ombres que l’on peut faire, que l’on peut habiter, qui nous collent à la peau... Les danseurs, corps fabricants d’ombres, se jouent d’elles, les apprivoisent, les interprètent. Voir présentation et distribution en page 5.
 
Jose Miguel Carmona

Danse et ombres

À partir de 5 ans

Vendredi 29 avril 14h30

Durée : 45 min.

Enfant 3€ - Adulte 6€
Réservation au 05 46 51 14 70
 

   
Actions proposées par La Ludothèque

Soirée Jeux
Jeux de stratégie

 

 

 

Cela devient une habitude à La Ludothèque : avant chaque vacances scolaires, nous vous convions à une Soirée Jeux. Cette soirée prendra la forme d’un tournoi Photo : Martine Perdrieaude jeux de stratégie à deux joueurs :
• 10 parties de jeux possibles ;
• 1 score à chaque partie ;
• un total de points réalisés au cours des parties ;
un vainqueur désigné par le score des jeux effectués.

Découverte de jeux

Les vacances de Pâques approchent. La Ludothèque ne manque pas de vous concocter cette Soirée Jeux, placée sous le signe de la découverte avec Metro, Corsar, Kahuna, Les Colons de Katane et autres versions, Royal turf, Baccade, Last chance...

À partir de 10 ans

Vendredi 4 février
de 20h à 23h
Hall du Carré Amelot

Entrée libre pour ces deux soirées sur réservation au 05 46 51 14 77 aux heures d’ouverture de La Ludothèque

Vendredi 8 avril
de 20h à 23h
Hall du Carré Amelot

  Tournoi Blokus
Éliminatoires de La Rochelle
 
 

 

 
  À partir de 10 ans

Samedi 26 février
de 14h à 18h
À La Ludothèque

Entrée libre
sur réservation au
05 46 51 14 77

Depuis
la création de l’Association Régionale
des Ludothèques Françaises en Poitou-Charentes,
les ludothèques organisent des tournois de jeux inter - ludothèques.
Chaque ludothèque prépare des éliminatoires au sein de sa propre structure ; les joueurs sélectionnés se départagent au cours d’une finale régionale.

Le jeu de l’année 2005 s’appelle Blokus ;
il est «carrément passionnant» !
Il se joue à quatre joueurs sur un plateau de 400 cases ;
le but étant pour chaque joueur de placer ses 21 pièces sur le plateau.

Ces éliminatoires sont l’occasion pour des joueurs d’âges divers de se retrouver autour d’une manifestation conviviale, le plus important étant le plaisir de passer un bon moment de jeu !
La finale régionale aura lieu le 2 avril à la ludothèque de Niort.

Au cours du mois de février, tous les participants pourront s’entraîner, à La Ludothèque, aux jours et heures d’ouverture.
 

 

 
Actions proposées par l'ECM / Cyber-base

Initiation à Internet
 

 

 

 

Cet atelier propose d’appréhender les principaux usages d’Internet : rechercher et consulter les contenus proposés sur le Net ; écrire des courriers électroniques ; organiser sa navigation ; enregistrer les contenus d’Internet dans son ordinateur ; découvrir des sites et des services utiles au quotidien ; être sensibilisé aux usages et aux règles d’éthique sur un réseau.

Intervenant : David Aladenise, webmaster - Contact : 05 46 51 14 85

Perfectionnement à Internet
 

Le mardi
de 20h à 22h
26 avril - 3, 10, 17, 24 et 31 mai 7 juin
 
Résidant La Rochelle 53€
Résidant hors La Rochelle 58€

Cet atelier s’adresse aux personnes connaissant les bases de la navigation sur Internet et l’environnement Windows. Il propose un approfondissement des techniques de navigation : surfer en toute sécurité, installer des logiciels et utilitaires pour naviguer sur le web, importer des images pour les envoyer en tant que pièces jointes...
 
Intervenant : Frédéric Phelippot, animateur - Contact : 05 46 51 14 85

Création de pages web
Réaliser et mettre en ligne un site Internet
 

Le mardi
de 14h à 16h
22 février - 1er, 8, 15, 22 et 29 mars 5 avril
 
Résidant La Rochelle 53€
Résidant hors La Rochelle 58€

Cet atelier propose un apprentissage, allant de la construction graphique de pages à l’aide d’un logiciel de retouche (Photoshop ou XnView), à la mise en page dans l’éditeur de pages web (DreamWeaver ou Mozilla Composeur) et à la mise en ligne, grâce au client FTP (DreamWeaver ou FileZilla). Les participants réalisent collectivement un petit site à vocation graphique originale.
 
Résidant La Rochelle 104€ - Résidant hors La Rochelle 116€
Intervenant : David Aladenise, webmaster - Contact : 05 46 51 14 85
 
 
 

Modules techniques Internet
 

Le mercredi
de 14h à 16h30
2 et 23 février
2, 9, 16, 23 et 30 mars
6 et 27 avril - 4, 11 et 18 mai
ou
Le jeudi
de 20h à 22h30
3 et 24 février
3, 10, 17, 24 et 31 mars, 7 et 28 avril
12, 19 et 26 mai

Pour appréhender des pratiques multimédias spécifiques :
• Découverte «Pages ASP» - 25 février
Dynamiser et rendre un site interactif.
• Initiation à la création de mails enrichis - 11 mars
Envoyer des cartes, des lettres d’info.
• Découverte «Référencement de site web» - 18 mars
Promouvoir son site Internet.
• Découverte «Images au format PNG» - 8 avril
Soigner et simplifier l’habillage de son site.
 
Contact : 05 46 51 14 85
 

Découverte de Adobe Première
Logiciel de montage virtuel
 

Le vendredi de 19h à 22h
Tarif par module :
Résidant La Rochelle 8€
Résidant hors La Rochelle 10€

Intervenants :
David Aladenise, webmaster
Frédéric Phelippot, animateur

Cet atelier n’est pas une formation professionnelle. Il a pour but de permettre à chacun d’appréhender les bases du montage virtuel par l’apprentissage du logiciel Première : découvrir les outils de montage et de titrage ; maîtriser les techniques permettant de passer des rushes à la conformation d’un film vidéo ; permettre aux participants d’être autonomes par rapport à leur propre matériel. Les participants doivent pouvoir justifier d’une pratique personnelle en audiovisuel et fournir leurs propres images vidéo sur lesquelles ils travailleront pendant l’atelier.
 
Contact : 05 46 51 14 80

Le vendredi
de 19h30 à 22h30
25 février
4, 11, 18 et 25 mars - 1er et 8 avril
Samedi 9 avril de 14h30 à 17h30

Résidant La Rochelle 68€
Résidant hors La Rochelle 73€
Intervenant : Christophe Coulais, cadreur, monteur truquiste

Stages professionnels

Traitement de l’image numérique
Photoshop 8
 

 

Ce stage s’adresse aux personnes voulant intégrer, dans leur pratique professionnelle, l’utilisation du logiciel Photoshop et les techniques de traitement et de composition numérique. Il s’adresse tout particulièrement aux enseignants, animateurs, architectes, paysagistes...
Il se propose :
- d’aborder la structure de l’image numérique ;
- d’apprendre les fonctions des logiciels Adobe Photoshop 8 et Image Ready ;
- et de définir, à partir d’exercices, une méthode de travail.

Renseignements, inscription et informations pédagogiques :
Hervé Godreuil 05 46 51 14 79
 

Du 8 au 17 février
de 9h à 12h et de 14h à 18h

Tarif : 650€

Intervenant :
Hervé Godreuil, infographiste,
réalisateur de films d’animation

Montage virtuel et trucages numériques
Première pro et After Effects

 

 

Ce stage s’adresse aux personnes voulant intégrer, dans leur pratique professionnelle, l’utilisation approfondie d’un logiciel de montage et connaître les bases du compositing. Il doit permettre de :
- découvrir et maîtriser les techniques de montage virtuel au travers du logiciel Première ;
- d’acquérir une première expérience en gestion d’effets spéciaux et en animation de calques, grâce au logiciel After Effects.

Le contenu de ces deux stages professionnels est présenté en pages 46 et 47 de la brochure annuelle du Carré Amelot.
 
Renseignements, inscription et informations pédagogiques :
Christophe Coulais 05 46 51 14 80
 

Du lundi 20 juin
au vendredi 8 juillet

de 9h à 12h et de 14h à 18h

Tarif : 1 200€

Intervenant :
Christophe Coulais, cadreur, monteur truquiste

 

   
Actions proposées par Delta P
   
 

 
Éveil au monde sonore
Le Gmebogosse à l’école

De janvier à mars, le Studio École propose un Éveil au monde sonore à travers la pratique du Gmebogosse, pour deux classes élémentaires des écoles de St Denis (CP et CE1) et de la Cotinière (Maternelle Grande Section), dans l’Île d’Oléron.
Ce travail, qui s’inscrit dans le cadre des classes APAC (atelier de pratique artistique et culturelle), porte sur une sensibilisation à l’environnement sonore, à travers l’écoute et l’enregistrement, puis la Le Gmebogossemise en forme des documents sonores.
L’intervention comprend quinze séances environ. Elle est assurée par Claude Landy, compositeur, artiste du son et responsable pédagogique du Studio École, département de pédagogie de Delta P.

Cette action s’inscrit en partenariat avec la DRAC Poitou-Charentes et l’Inspection d’Académie de Charente-Maritime

 
   
Micro et poésie
Atelier expérimental
 
 

 

 

 
Micro et poésie est une invitation à vivre une expérience individuelle. Cette séance s’inscrit dans le cadre de la démarche de l’atelier permanent, La voix face au micro . Il s’agit d’évoquer, à travers la pratique, les pouvoirs dramaturgiques, émotionnels et poétiques liés à la lecture d’un texte, à son interprétation au micro, à l’enregistrement et à l’écoute du résultat.
Chaque personne inscrite est invitée à venir avec un texte (dix lignes maximum), dont elle est l’auteur.
Cette séance exceptionnelle s’adresse plus particulièrement aux écrivains, poètes, acteurs...
 
Inscription obligatoire à l’accueil du Carré Amelot avant le 10 mars
 
Dans le cadre
du Printemps des poètes

Jeudi 10 mars
de 14h30 à 18h30

Effectif : 6 participants
Entrée libre sur réservation

Conduit par Éric Mulard

Prise de son
Stage Tout public
 

 

L’artiste du son est à la fois photographe, sculpteur, peintre et cinéaste du son. Photographe, il capte les sons avec ses micros, choisissant un angle, un cadre, une approche.
Sculpteur, il modèle les sons, taille dans leur matière, leur donne forme et espace.
Peintre, il mélange les sons, les juxtapose, les transforme.
Cinéaste, il joue des sons dans le temps, les organise, les monte.

Contenu : Approche technique et pratique de l’ensemble des moyens de prise de son. Découverte des différentes situations et variétés de prises de son.
 
Intervenant : Claude Landy, musicien, compositeur

Proposé par le Studio École
 
Du lundi 7
au vendredi 11 février

de 10h à 12h
et de 14h à 18h
 
Effectif : 6 participants
 
Résidant La Rochelle : 150€
Résidant hors La Rochelle : 160€
 

Réalisation Espace Culture Multimédia du Carré Amelot