Carré Amelot
Espace Culturel de la Ville de La Rochelle / Espace Culture Multimédia
  Programmation   Agenda   Archives  

Constellation
Œuvres de Micheline Coulombe Saint-Marcoux

"Par la musique électroacoustique, le compositeur est en rapport
constant avec la matière sonore, vérifiant par son emprise
directe si son geste donne le résultat souhaité.
Compositeur, il a également le recul de l'auditeur,
tout comme le peintre qui s'éloigne de sa toile
pour mieux l'observer. La musique électroacoustique
est donc une fusion continuelle du faire et de l'entendre,
un équilibre permanent entre l'intention
que le compositeur a en tête et la réalisation
(le résultat sur bande)."
MICHELINE COULOMBE SAINT-MARCOUX

  Micheline Coulombe Saint-Marcoux

Au programme :
     Arksalalartôq - 1970/71 - 6'45
     Contrastances - 1971 - 6'34
     Moustières - 1971 - 9'41
     Zones - 1971/72 - 9'02
     Constellation - 1981 - 18'41







Vendredi 23 mai

20h30
Entrée libre






Diffusion des œuvres Eric Mulard
Poèmes de Serge Wellens, dits et mis en place par Jean-Jacques Faure, avec l'amicale intervention de Jean-Paul Senez, poète de l'image, et de l'Espace Culture Multimédia.
Scénographie Eric Mulard
Lumière Jean-Jacques Jourdain
 

Laisse le bon temps rouler
 
Musique des Cajuns de Louisiane
Concert ouvert au public scolaire
  Jeudi 15
et vendredi 16 mai

9h30, 10h30 et 14h30
 
Chant, accordéon cajun, violon, tit fer Roger Moran
Guitare, chant, frottoir, percussions Pierre Signoret

Proposé par les Jeunesses Musicales de France
Réservation auprès des JMF au 05 46 41 33 16
 
 
Le violon sur le toit
Jeudi 5 juin
10h Séance scolaire
20h30 Tout public

Tarifs :
Tout public 4,57€
- de 18 ans 3,05€

Direction chant Lothar Möller
Mise en scène James Marlow en collabo-ration avec Lothar Möller
Chef d'orchestre Klaus Höke
Musique Jerry Bock
Chants Sheldon Harnick
Livret Joseph Stein
Par la chorale du Kreisgymnasium Halle
Sans nos traditions, notre vie serait aussi incertaine que le violon sur le toit. Le violon dansant sur le toit est un symbole de l'insécurité de la vie de la population juive dans le petit village d'Anatevka en Russie, au début du XIXème siècle. A l'extérieur, leur existence est menacée par la politique antisémite du régime du tsar, se manifestant par des pogromes contre la population juive. A l'intérieur, ce sont leurs propres traditions qui semblent remises en question - particulièrement par les jeunes qui ne veulent plus accepter une façon de vivre imposée par les anciens. Anatevka est une comédie musicale qui révèle avec sincérité et humour cette insécurité de l'existence juive. La musique donne la coloration juive, tout en ajoutant l'empreinte de la musique russe.

La chorale et l'orchestre du collège et lycée Kreisgymnasium Halle ont déjà monté plusieurs comédies musicales. Ils travaillent dans ce domaine depuis quinze ans. Deux pièces des auteurs anglais Gilbert et Sullivan, Les pirates de Penzance et HMS Pinafore, ont été présentées au Carré Amelot.
L'orchestre et les chœurs sont composés de soixante-dix jeunes, âgés de 13 à 19 ans.

Avec le soutien de l'Atelier Théâtre Franco Allemand de Fénelon - La Providence
 

Le Chantier des Francos
Session Au bout du set

 

www.francofolies.fr

  Du samedi 14
au jeudi 19 juin


Pour tout contact :
Delphine Lagache,
Nathalie Dufrêne
05 46 28 28 28
courriel


La Fête du jeu

Jeux d'ici et d'ailleurs
La Fête du jeu 2003, à La Rochelle, se donne pour thème les "jeux d'ici et d'ailleurs", autour d'un choix de jeux de société, issus de différentes cultures d'Europe, d'Afrique et d'Asie.
Les jeux sélectionnés sont simples d'accès :
plus vite on apprend, plus vite on s'amuse ! Cette fête est l'occasion pour les enfants d'entraîner leurs parents... et non l'inverse.
Toutes les animations proposées sont gratuites.

Un dépliant présentant l'ensemble des animations proposées
par les partenaires est disponible à l'accueil du Carré Amelot.

 

  Extrait de la charte de la Fête du jeu

Au programme :
     Jeux d'ici et d'ailleurs (Afrique, Europe et Asie)
     L'Encanteur (nouveau jeu de carte conçu par un créateur rochelais)
     Initiation aux jeux de Go et Mahjong

 

 

Du mardi 20
au samedi 24 mai

Entrée libre
Animations tous publics : adultes, ados, enfants

Organisée à La Rochelle par La Ludothèque du Carré Amelot en collaboration avec la ludothèque "Case départ" de Villeneuve-les-Salines, l'association "Aux tours des jeux" et la Maison de l'Extrême Orient

 

Les rencontres de la petite enfance
de l’agglomération rochelaise

Dans le cadre de la Quinzaine de la petite enfance, qui a pour thème "culture inter-culture", La Ludothèque du Carré Amelot propose d’accueillir les enfants jusqu’à 3 ans, en famille, avec les assistantes maternelles ou par le biais des collectivités.

Tour du monde à quatre pattes
Animation pour les tout-petits, jeux de déplacements moteurs sous forme de parcours dans La Ludothèque (tunnels, piscine à balles, tente, toboggan, tapis premiers pas, plots de circulation), dans un décor représentant les cinq continents, sur panneaux et en relief, et des animaux...
"Crapahuter", se déplacer, faire des galipettes, sauter, glisser...
rien que pour le plaisir.
 
 

A l’initiative du Groupe
Petite Enfance du C.C.A.S. de la Ville de La Rochelle

Jeudi 15
et vendredi 16 mai

De 10h à 12h

Samedi 17
et mardi 20 mai

De 14h à 18h
Entrée libre

Pour les tout-petits jusqu’à 3 ans
Sur rendez-vous
pour les collectivités

Une ludothèque en Colombie
 
Exposition photographique conçue par l’association CIELO
Douze panneaux (textes et photos) présentent l’Espace Jeux, une ludothèque installée dans un quartier défavorisé de Monteria, une ville colombienne de 300 000 habitants, dont 40 000 réfugiés.

 
 
 
 
 

Du mardi 13
au samedi 24 mai

 
Mardi 14h - 18h30
Mercredi 10h - 12h et 14h - 18h30
Samedi 14h - 18h
 
Présenté dans l’Espace Jeux de La Ludothèque
Tout public
Les habitants de l’image
Photographies de Jean-Paul Senez
Quel sentiment saurait mieux caractériser l’art de Jean-Paul Senez
que la tendresse ? Pas n’importe laquelle, une tendresse subtile
qui se laisse deviner derrière le voile de la pudeur.
Au-delà de l’apparence physique des objets, c’est bien du vivant
dont il est question...
Michel JULIOT, mai 2001
 
En somme, des images prélevées dans des lieux ordinaires, principalement en N&B : une façon de radicaliser un propos, de montrer un univers où l’œuvre est une activité poétique et pas un objet en soi... L’auteur propose des images qui échappent à la nostalgie. Ces surfaces signifiantes comme il le dit, sont construites par son regard à partir du vivant, sa mise en scène est le moyen de prolonger une rencontre, de choisir ce qu’il veut bien nous montrer, de retrouver la présence du monde, de sous-entendre que lorsqu’on est seul, on est rien. Certes, c’est un tendre discret qui se soucie peu des modes et des codes où l’humour rejoint une philosophie quelque peu désenchantée, mais souriante. Des images-fictions qui convoquent l’enfance, c’est ce qu’il nous donne à voir dans Les habitants de l’image.
A. COMTE
 
 
 
 
 
Du vendredi 2
au samedi 17 mai

Intérieur / extérieur
Exposition collective des Ateliers Photo du Carré Amelot

Une bonne brassée de remue-méninges, un large saupoudrage de conseils techniques, un soigneux affûtage du regard et une pincée d’émulation pour pimenter la bonne humeur des rencontres... Les membres des Ateliers Photo du Carré Amelot ont apprécié la formule. Réunis dans une démarche collective de création autour du thème "intérieur / extérieur", ils ont décliné et mis en images ces concepts avec poésie et philosophie, humour et ingéniosité et beaucoup d’enthousiasme.
Ce travail autour d’un thème fédérateur a valorisé à la fois les démarches individuelles et collectives et donné du sens aux enseignements techniques des ateliers. Une dynamique de création s’est enclenchée, plaçant chacun en situation
d’auteur, avec le soutien des animateurs. Des moments de rencontre ont ponctué ce travail d’année, chacun y exposant "les joies et les peines" qu’il vivait, derrière l’appareil photo d’abord, puis face à l’écran ou sous l’agrandisseur.
Dans le même temps, les images en chantier étaient commentées, et analysées les causes des réussites et des échecs. Au résultat, une exposition offrant une belle diversité de points de vues et d’approches, donnant à voir de manière sensible le plaisir de chacun à créer ses images.
Du vendredi 23 mai
au samedi 21 juin


Rencontre avec les auteurs
vendredi 23 mai,
à 18h30


Les membres des ateliers
Patricia Boite,
Nathalie Cochard,
Jean Demont,
Bénédicte Descubes,
Isabelle de Santerre,
Chantal Lenoble,
Ilaria Simonetta
et Jean-Paul Vacher

et les animateurs
Jean-Claude Foucher,
Yves Phelippot
et Laurent Rivet
 
L’étoile du Che
Le mythe du Che
Le Carré Amelot accueille, pour célébrer les soixante-quinze ans de la naissance du Che, à Rosario en Argentine, une sélection de photographies qui ont participé à la création du mythe du Che.
Conçue par Jean Cormier, grand reporter au Parisien et vice-président de Pachamama, L’étoile du Che réunit cent-cinquante photographies, dont une quarantaine inédites, des textes manuscrits du Che, la correspondance entre le Che et son ami d’enfance, Alberto Granado, des photos inédites du voyage initiatique en Amérique Latine, en 1951 et 1952, des extraits de presse et des tableaux de Raul Martinez, Paul Rebeyrolle, Frédéric Brandon, et une création
de Gérard Le Cloarec.
 
Ernesto Guevara de la Serna, que les Cubains baptiseront "el Che", aimait Paris. De culture française par sa mère Célia, il se promenait à Paris avec délectation, connaissait le Louvre, où il se figeait devant "La nef des fous", le tableau de Jérôme Bosch et refaisait le monde économique avec Charles Bettelheim dans un bistrot de Montparnasse, près de la Closerie des Lilas.
Cette exposition a été créée au Musée du Montparnasse à Paris : nul autre lieu n’était plus indiqué pour recevoir l’hommage que lui consacrent les photographes de la révolution cubaine. Simplement parce que Roger Pic en est l’un des principaux inspirateurs et qu’il a compté parmi les photographes qui ont aidé à immortaliser le Che. Notamment par sa fameuse photo couleur montrant el Commandante qui découvre son appareil photo. En rappelant les noms des photographes de la révolution cubaine : Chinolope, Corrales, Korda, Noval, Romero, Osvaldo et Roberto Salas, plus Figueroa, auteur des photos sur le mythe.
Et aussi le Suisse de Paris, René Burri qui a accepté, le cœur en joie, de rejoindre le groupe de ses vieux camarades, insistant : "Cet hommage au Che sera aussi un hommage à Osvaldo Salas et Korda, également disparus. Tout comme notre cher Roger Pic. Le fait d’installer l’exposition au Musée du Montparnasse tombe sous le sens : elle sera chez elle, car elle est chez lui."
 

Cette exposition sera également présentée à Bayonne, puis à La Havane.
 
 
 
Du vendredi 27 juin
au samedi 19 juillet

 
Exposition conçue
par Jean Cormier, grand reporter,
association Pachamama
Cette exposition est répartie
dans deux espaces de la ville :
au Carré Amelot
et à La Médiathèque
Michel Crépeau
 
Photographies de
Raul Corral dit Corrales,
Alberto Diaz dit Korda,
René Burri, Chinolope,
José Alberto Figueroa,
Liborio Noval,
Roger Pic,
Perfecto Romero,
Osvaldo Salas,
Roberto Salas dit Salitas,
Raul Martinez,
Arcay, Paul Rebeyrolle
et Frédéric Brandon
 
En partenariat avec
Aujourd’hui en France
Sud-Ouest, Télérama
 
Avec le soutien
de la Ville de La Rochelle

candide Candide

Par l’Atelier Théâtre du Lycée Jean Dautet

Nous sommes toujours frappés, à la lecture de Candide, par l’efficacité du texte de Voltaire et ses résonances contemporaines. C’est ainsi que tout pourrait commencer (ou finir !) par des flashes de France Info, en direct des lignes arabo-bulgares où sévit une guerre meurtrière qui n’en finit pas, sous forme de "boucherie héroïque" ou encore l’annonce d’une catastrophe naturelle de l’ampleur du désastre de Lisbonne... Et, dans le bruit du monde, de ses intolérances et ses abus de pouvoir, de ses totalitarismes, de sa parole bavarde et vaine enfin, s’élève une voix timide, celle du candide Candide : "Il faut cultiver notre jardin !". Et le silence se fait... Alors, nous avons imaginé que Voltaire donne à Ferney une représentation de son Candide, pour s’amuser, même s’il aime la tragédie ! Et n’en déplaise à Rousseau qui pourrait d’ailleurs y être invité... Il a engagé pour cela la troupe de théâtre ambulant de la famille Corta. Les acteurs sont conviés un à un à monter sur ces tréteaux de foire, tandis que Voltaire, personnage à son tour, commente, anime, résume les situations du conte. Action !

  Distribution et générique


D’après Voltaire

Mercredi 7
10h30 Séance scolaire
20h30 Tout public
Vendredi 9 mai
14h15 Séance scolaire
20h30 Tout public

Tarifs : étudiants 3€, autres 6€

Atelier animé par
Geneviève Moreau-Bucherie et Pascale Mayéras
 
Les enfants d’abord
Par les élèves de CE1, CM1 et CM2
de l’Ecole Louis Guillet de La Rochelle

Cette présentation est le fruit de l’atelier danse scolaire regroupant les élèves de CE1, CM1 et CM2 de l’Ecole Louis Guillet de Mireuil. C’est la cinquième année de l’expérience "Musique, danse et quartiers"proposée par la Ville de La Rochelle, en collaboration avec l’ENMD. Un des objectifs de cette action est de revaloriser l’image que les enfants ont d’eux-mêmes en leur faisant confiance dans une recherche d’autonomie et de réussite. Elle allie mémorisation et improvisation structurée et s’appuie essentiellement sur l’organisation spatiale et temporelle. Elle est basée sur l’écoute de la musique et sur le respect du rythme de l’autre. Trois thèmes différents sont abordés suivant le projet pédagogique de chaque classe : "le monde"pour les CE1, "la géométrie"pour les CM1 et "le cosmos"pour les CM2.

 
Mardi 27 mai
11h et 15h séance scolaire
20h30 séance tout public
Entrée libre
 
Professeur de danse contemporaine à l’Ecole Nationale de Musique et de Danse de La Rochelle Florence D’Hellier Professeurs des écoles G. Guénand, B. Kaars et C. Labrouche
 
Gamins, gamines
Par les élèves de CE1
de l’Ecole Pablo Picasso de Dompierre

Scènes d’enfance, Gamins, gamines nous plonge dans l’univers
de bandes rivales, à l’époque des grands-parents.
 
Avec Rémi André, Clément Bégaud, Anaïs Bertrand, Fatène Bouajila, Elodie Chevallier, Théo Colamaria, Joana Cordelet, Florian Daniel, Arthur Delacotte, Théo Dillerin, Laly Dongoc, Matthieu Dorin, Manon Fleury, Maxime Goichon, Mathieu Guicheteau, Jeffrey Landreau, Margaux Lemercier, Justine Maret, Audrey Nicolleau, Dany Rodrigues, Vanessa Rousseau, Olivier Thapon, Marc Thibault, Matthieu Vivier, Léa Weirauch, Jérémy Zivacco
 
 
Vendredi 30 mai
14h30 et 20h30
Entrée libre

Textes choisis ou écrits par les élèves de Martine Guille
Mise en scène, son et lumière Pierre Baudouin,
Théâtre du Loup Blanc

Avec l’aide de la DRAC Poitou-Charentes, de l’Education Nationale,
de la Ville de Dompierre-sur-Mer, de l’Association Les enfants d’abord, des parents et grands-parents d’élèves
Festival International du Film de La Rochelle

Le Carré Amelot :
une nouvelle salle de projection pour le festival

 
 
 
Dans le cadre de l’hommage rendu
à Anthony Mann, par le Festival
International du Film de La Rochelle,
la salle du Carré Amelot
accueillera chaque
jour deux films
de ce réalisateur.
 
 
Anthony Mann,
réalisateur américain,
a laissé une trace importante
dans la grande époque du western.
 
Des diffusions vidéo sont également
au programme. Le détail de ces projections
sera annoncé dans le programme du festival.
Site festival 2003
 
Du vendredi 27 juin
au lundi 7 juillet

11h et 16h

Gary Cooper
L’homme de l’ouest, 1958
Stages proposés par l’ECM

Espace Jeunes
Réalisation d’un film d’animation en papier découpé
De 15 à 18 ans

 
L’objectif de ce stage est de découvrir et expérimenter une technique d’animation cinématographique : le papier découpé.
Il s’agit d’appréhender les notions d’écriture et de relation image / son et de se confronter aux enjeux de la conception et de la réalisation (clarté du discours, concordance entre l’idée de départ et le produit fini).
Les jeunes écrivent une histoire qui deviendra une bande-son : la voix off. Ils mettent cette histoire en images : création du story-board, des décors et des personnages. Ils filment les plans : animation des personnages dans les décors et acquisition des images par ordinateur. Ils participent au montage des plans sur la bande-son.
 
Programme
Découverte des techniques d’animation et du langage audiovisuel (6 heures).
Conception du film et préparation de la bande-son (24 heures).
Réalisation et montage du film (60 heures).
 
Matériel : 1 station d’enregistrement et de montage du son, 1 caméra sur banc-titre + éclairage, 1 ordinateur équipé pour la vidéo + logiciel Adobe Première, 1 magné-
toscope VHS + téléviseur, papier ou carton léger, feutres ou peinture, ciseaux, colle, fil
 
 
 
 
Du mardi 1er
au mardi 22 juillet

(sauf lundi 14)
De 9h à 12h et de 14h à 17h
 
Animé par
Hervé Godreuil,
réalisateur / infographiste
Marianne Salmas,
réalisatrice / monteuse
Valérie Huet,
musicienne / designer sonore
 
Public : 6 stagiaires
 
Adultes
Montage virtuel et trucages numériques
Première 6 et After Effects Pro 5

Ce stage propose de découvrir et maîtriser les techniques de montage virtuel sur Première et d’acquérir une première expérience en gestion d’effets spéciaux et en animation de calques, grâce au logiciel After Effects Pro 5.
 
Conditions : Connaître Windows 98, la prise de vue vidéo et le montage analogique
 
 
Du 23 juin
au 11 juillet

De 9h à 12h
et de 14h à 18h

Animé par Christophe Coulais, cadreur, monteur truquiste
Public : 4 stagiaires

Delta P
Un conte radiophonique en images pour l’hôpital de La Rochelle
Delta P avait conçu et réalisé, en 1993, un conte radiophonique imagé, à la demande du Département Anesthésie en pédiatrie. La réalisation de ce conte avait pour but, à travers son écoute, de mieux préparer les enfants durant la période pré-opératoire, à affronter le bloc opératoire pour une intervention chirurgicale. Les effets bénéfiques de cette initiative constatés depuis près d’une décennie ont invité les responsables du service à renouveler l’expérience au travers d’une réalisation sonore et visuelle plus approfondie. Affaire à suivre...

En pleine mer, de Slavomir Mrozek
Pièce de théâtre mise en scène par Jean-Jacques Faure, Compagnie Avis de Tempête, sera créée en mai 2003, en région Poitou-Charentes. Eric Mulard en assure la création musicale.
 
Discographie en CD
Après les Météomarines, Allô t’es où ? sera le deuxième volume de la collection typographique collective, proposée et éditée à l’initiative de Delta P.
Allô t’es où ?, autour du thème du téléphone portable, rassemblera le témoignage de plus d’une dizaine
de compositeurs, dont une grande partie est associée à Delta P. La parution de ce deuxième volume est prévue au printemps prochain. Par ailleurs, le premier volume des monographies d’auteur est consacré à Eric Mulard. A paraître celle de Pierre Boeswillwald et de Patrick Lenfant.
Météomarines et Eric Mulard sont en vente au prix de 10€, à l’accueil du Carré Amelot.
 
Des compositeurs en résidence à Delta P

Réalisation Espace Culture Multimédia du Carré Amelot