Sillages • Janvier 2001 • Espace Culturel de la Ville de La Rochelle / Espace Culture Multimédia

   dAtes

A partir du 4
Exposition Prague-Berlin, l’opéra photographique européen
Ven. 26
Chanson Nadj
Ven 12 et sam 13
Chanson Voyages
Du 31 janv. au 2 fév.
Spectacle L'Infini turbulent
 
 
  
 
Du 16 au 18
Cinéma Cinéma japonais
 
 
Sam. 20
Exposition Rencontre avec Yves Phelippot
  
 
 
 
 
 
 
 
 
 
    Page précédente

 

Consultez Sillages au Format PDF (pour l'impression) - 266Ko - 5pages
Vous devez pour cela avoir installé le lecteur gratuit "Acrobat Reader"
  
 

 

   
musique
 
chaNsoN
voyages
Retourner en haut

12 janv.
13 janv.

20h30

Tarif B

Chant Fiona Stewart Guitare, choeurs Nigel Coates
Guitare, banjo, choeurs Jean-Jacques Vergnaud
Contrebasse Cédric Caillaud
Flûte, saxophone Nobby Clarke
Percussions, choeurs Lionel Berthomes

Fiona Stewart & The Art Zone Band

Lorsque Fiona Stewart chante, son plaisir s'embrase, rayonne en ondes moirées de la scène à la salle. Une voix cuivrée, chaleureuse, frappée au sceau du blues et des standards du jazz qui ont bercé son enfance. Les musiciens sont de souches diverses, classique, jazz, rock, musiques métisses. Rompus à l'improvisation, un rien équilibristes, ils aiment donner toute latitude à une musique vivante, source où se croisent leurs timbres et leur inspiration. Cette liberté s'appuie sur un socle solide, rythmes et harmonies repères pour le public. Car, pour Fiona et ses complices, un concert ne saurait être un paquetage musical savamment ficelé que l'on consommerait passivement depuis son fauteuil. Toute l'énergie de l'Art Zone Band se porte sur l'échange. [suite]

Partenaires de la tournée : Conseil Régional / Année de la Musique, Conseil Général de la Charente-Maritime, Ville de La Rochelle, France Télécom, Royan Atlantique, Société Générale.


 

cinéma
 
 
cinéma japonais
Retourner en haut

Mar. 16 janv.
Mer. 17 janv.
Jeu. 18 janv.
20h30

Entrée libre
 

«Journal d'un fada de la gaule»

Proposé par Shiosai, Association Franco Japonaise de La Rochelle, en collaboration avec le Carré Amelot, sous le haut patronnage de l'Ambassade du Japon en France Films présentés en version originale, sous-titrés en français

trois comédies populaires sélectionnées par Shiosai

Shiosai vous propose, cette année, trois comédies japonaises. C'est une tradition au Japon que d'aller voir des comédies en janvier, à l'occasion du Nouvel An, afin de se divertir, de rire et de s'émouvoir. Tora-San, personnage de l'un des films, est un héros populaire généreux, souvent malchanceux en amour, et adoré par les Japonais de tous âges. Chaque année en janvier, ses nouvelles aventures sont attendues et accueillies avec enthousiasme. Elles ont déjà fait l'objet de toute une série de films et nous vous proposons l'un d'eux. C'est donc un aspect du cinéma nippon encore mal connu en France, mais très populaire au Japon, que nous vous invitons à venir découvrir et apprécier.

Shiosai («le bruit du ressac», en japonais) a pour principal objectif l'échange culturel entre deux civilisations aussi différentes, riches et passionnantes que celles du Japon et de la France. Shiosai souhaite en outre s'intégrer à la vie culturelle, économique et artistique locale. Sa connaissance du Japon, de ses traditions et coutumes, lui permet d'aider, de conseiller et d'informer les différents acteurs de ces échanges.

tora-san en balade mardi 16

être ou ne pas être homme mercredi 17

journal d'un fada de la gaule jeudi 18


«Etre ou ne pas être homme»

 

 

spectacle
 
 
l'infini turbulent
Retourner en haut

Mer. 31 janv.
20h30 Tous publics
Jeu. 1er fév.
Ven. 2 fév.

14h30 Scolaires
20h30 Tous publics

Tarif B
Scolaires et ateliers 30F

D'après Henri Michaux et Marina Tsvetaeva Mise en scène Claire Le Michel Avec Ariane Dionyssopoulos Emmanuel Suarez Cornelia Sturm Création lumière Vincent Bossu Création son et régie générale Sylvain Bresson Création costumes Delphine Cornu Accompagnement

création théâtrale et chorégraphique de la Compagnie Un Soir Ailleurs

«L'Infini turbulent» est une création théâtrale et chorégraphique pour trois jeunes comédiens, mêlant le théâtre, la danse et le chant, ouvrant sur un univers onirique où les sens ont une large place. Poème «scénique» en français et en russe, paroles croisées d'un homme et d'une femme, poètes tous les deux, il associe des extraits de poèmes de «L'Infini turbulent», de Michaux, et du «Poème de l'air», de Tsvetaeva. Le spectacle «L'Infini turbulent» est une mise en jeu ludique de ces deux écritures. Composé comme une partition, il met en avant le rythme. Car, pour Michaux, mouvement veut dire rythme, vitesse, pulsation. Car, pour Tsvetaeva, musique ne signifie pas mélodie, mais rythme, syncope, pulsation. Et le mot est avant tout un son.

Un travail sur la rencontre amoureuse

La Compagnie Un Soir Ailleurs

«Nous travaillons comme des passeurs»

 

 

 

Site perso. "Quêtes de l'inouï" - recueil d'articles sur H. Michaux

chorégraphique Nathalie Gatineau «L'Infini turbulent» est créé à Parthenay, le 26 janvier 2001, dans le cadre d'une résidence, avec l'aide de la Ville de Parthenay, de la Compagnie Alea Citta et de Métive

 

musique
 
chAnsoN
Nadj
Retourner en haut
Ven. 26 janv.
20h30

Tarifs
Tous publics 30F
Etudiants 20F
Chant, guitare Nadj Basse Gérard Tromilhague Batterie Dominique Allard Une collaboration Carré Amelot et Chantier des Francos

concert Franco Express

«Après son passage aux dernières Francofolies de La Rochelle, Nadj revient sur les lieux rochelais avec de nouveaux musiciens et la préparation d'un nouvel album. Ce concert ponctuera un travail en résidence de quatre jours au Carré Amelot. Nadj a une personnalité impressionnante, son teint fragile et pur lui donne l'air tout juste sorti de l'adolescence, mais derrière cette apparence, elle cache une évidente puissance, une gouaille rageuse et ravageuse. Sa détermination transparaît jusque dans ses textes qui parlent de la vie sans mâcher les mots et laissent apparaître ses maux. Sa voix intense, expressive, est envoutante...»

       


Photo : Richard Bellia

 

exposition
 
multiMédiA
prague-berlin, l'opéra photographique européen
Retourner en haut

Du 4 janv.
au 10 fév.

Sam. 20 janv.
16h
18h

En coproduction avec La Quinzaine Photographique Nantaise Rencontre avec Yves Phelippot Présentation de l'exposition

photographies de Yves Phelippot

Yves Phelippot présente ici les troisièmes et quatrièmes parties de l'Opéra Photographique Européen. Après Versailles ou «La tragédie mythologique», après Venise ou «L'explosion de la créativité et du rêve», voici Prague, «La Tragédie religieuse», et Berlin, «Le grand écart du moderne». Jamais Eros et Thanatos n'ont été aussi intimement mêlés. Leur union tragique s'exalte en dômes et flèches élancées, bulbes et pointes dorées, brassées d'éclats, au-dessus de vastes cimetières idéologiques.

A Prague

A Berlin

Yves Phelippot

Réalisation Espace Culture Multimédia du Carré Amelot