Hôtel Paradiso

Familie Flöz - Théâtre visuel

Dimanche 26 septembre

17h - Salle de spectacles

Ouverture de saison

Dimanche 26 septembre
Tout public

 

16h - Nikhil Chopra
Entrée libre

Nikhil Chopra

 

16h30 - Xavier Lacombe
Entrée libre

Xavier Lacombe

 

17h - Hôtel Paradiso
À voir en famille
à partir de 8 ans

Durée : 1h15
Salle de spectacles

Tarif unique 4€

Réservation conseillée
au 05 46 51 14 70

 

18h30 - Cocktail

Hall du Carré Amelot

 

Lien externe :

Site de la Cie Familie Flöz

 

Voir aussi :

Exposition Nikhil Chopra

 

 

 

Hôtel Paradiso

 

Hôtel Paradiso se déroule dans une station thermale de montagne un peu désuète où, après la découverte d’un cadavre, clients et personnel sont emportés dans un tourbillon funeste, un cauchemar baigné d’humour noir.

Les comédiens mimes de la Familie Flöz ont captivé le public du monde entier avec leurs personnages aux visages figés mais tellement expressifs. Les masques, amoureusement façonnés par les artistes eux-mêmes, sont la marque de fabrique de la troupe créée il y a un peu plus de dix ans. Le mime, le théâtre de masques, les a rassemblés mais aussi la danse, l’art de la clownerie, la magie et l’improvisation. Tous les moyens au-delà du langage sont utilisés afin que ces masques rigides s’animent de sentiments.

À la manière de Chaplin, dans un délicieux mélange d’humour et de pathos, la Familie Flöz renouvelle le théâtre de masques.

 


Un spectacle de Anna Kistel, Sebastian Kautz, Thomas Rascher, Frederik Rohn, Hajo Schüler, Michael Vogel
Avec Anna Kistel, Sebastian Kautz, Thomas Rascher, Frederik Rohn
Mise en scène Michael Vogel - Décors Michael Ottopal - Masques Hajo Schüler - Costumes Elisu R. Weide - Son Dirk Schröder - Lumières Reinhard Hubert - Musiques : compositions originales

Coproduction : Familie Flöz, Theaterhaus Stuttgart, Theater Duisburg

 

 

Nikhil Chopra

Accueilli en résidence au Centre Intermondes, dans le cadre des Escales indiennes en collaboration avec l’Espace Art Contemporain, Nikhil Chopra présentera une courte intervention annonçant l’exposition dans la galerie du Carré Amelot et la performance du 7 octobre, à l’Espace Art Contemporain.

 

Xavier Lacombe

Rencontre (sous réserve) avec l’auteur qui présente ici sa première exposition, paysages et portraits saisis dans « la ville qui ne dort jamais ».