Le Carré Amelot hors-les-murs

Chübichaï

Compagnie le vent des forges - Théâtre de terre

Vendredi 22 et samedi 23 janvier

Yourte de Villeneuve

En co-réalisation avec le Collectif des associations de Villeneuve-les-Salines

 

Jeune public de 2 à 4 ans

 

Vendredi 22 janvier
9h15 et 10h45
Samedi 23 janvier
15h30 et 17h
Yourte de Villeneuve
Place du 14 juillet
Représentations scolaires
Réservations auprès
du coordinateur ZEP

 

Durée : 35 mn

 

Enfant 3€
Adulte 7€
Accompagnateur de groupe :
gratuit

 

Réservation au 05 46 51 14 70

 
 

 

Chübichaï

 

Chübichaï est un enfant au visage rond comme la lune. Il appelle sa maman. Mais elle ne répond pas. Il part à sa recherche. Sur son chemin, il rencontre des personnages étranges, des êtres bienveillants, des ogres terrifiants... Retrouvera t-il sa maman ?

Deux comédiennes manipulent les personnages nés de la terre. La voix se modèle au rythme des masques naissants. Tour à tour, elles pétrissent comme l'artisan et manipulent comme le marionnettiste. La boule de terre frappe, rebondit, se creuse, les mains font émerger paysages et personnages. La matière devient réceptacle des émotions.

 


Conception, jeu Odile L'Hermitte, Marie Tuffin


Atelier parents / enfants : Théâtre d’argile manipulée
Samedi 23 janvier de 10h à 12h
• Effectif : 20 participants (enfants à partir de 2 ans accompagnés d’un parent)
• Lieu : Collectif des associations de Villeneuve-les-Salines
• Intervenants : Compagnie Le vent des forges
• Gratuit, sur inscription au Carré Amelot (priorité aux personnes inscrites aux
représentations de 15h30 et 17h)
Prévoir des vêtements souples et peu salissants.

 

Le petit atelier du Chübi est une rencontre sensorielle avec l’argile, sa texture, sa couleur, son origine... et, au-delà, une attention portée à l’intelligence des mains, leur force, la résonance du corps entier dans le plus petit geste et de son empreinte dans la terre. Ce geste réclame l’énergie qui nécessite le souffle. Le souffle appelle le son qui suscite les mots, rythmés avec le mouvement jusqu’à la théâtralisation de l’objet formé.