Philippe Guionie

LE TIRAILLEUR / TRACES DE MÉMOIRE

Du jeudi 4 mars au vendredi 9 avril

Vernissage
jeudi 4 mars 18h30


Visite commentée par
l’auteur
Tout public
vendredi 5 mars 19h


Visites scolaires
vendredi 5 mars
de 10h à 11h30
et de 14h à 15h30


Entrée libre
sur réservation
au 05 46 51 14 70

 


Rencontre
avec les membres
des ateliers Photographie
vendredi 5 mars
de 21h à 22h30

 

En partenariat
avec l’Association Pour l’Instant, Niort
avec le soutien
de la Région Poitou-Charentes

 

Remerciements aux nombreux particuliers et institutions qui ont apporté leur contribution à cette quête.

 

 

Liens externes :
Site de Philippe Guionie

 

Philippe Guionie

 

 

 

 

 

 

 

 

Depuis plus de 10 ans, Philippe Guionie développe une quête mémorielle, en France et en Afrique, sur la thématique des anciens combattants africains. En associant portraits photographiques et enregistrements sonores, il donne à cette mémoire un écho nouveau dans notre société « oublieuse ».

En région Poitou-Charentes, à l’initiative du Carré Amelot et de Pour l’Instant à Niort, le photographe a bénéficié d’une résidence de deux mois afin d’interroger les traces mémorielles des anciens combattants africains et nord-africains.

L’histoire du paquebot « Afrique » en 1920, le casernement du 12ème régiment de tirailleurs sénégalais à La Rochelle pendant les années 30 et celui du 1er régiment de tirailleurs algériens à Niort au début des années 60, leur participation aux combats de Royan en 1945... sont autant de témoignages de leur présence sur le territoire régional. Cette série photographique et sonore a pour ambition de poser un regard distancié sur une mémoire méconnue en valorisant un patrimoine humain, des archives manuscrites et iconographiques, un espace régional attaché à cette mémoire. Cette démarche prend une acuité particulière, à l’heure où se manifeste la nécessité d’ancrer l’immigration dans la mémoire collective et de lui rendre sa juste place dans une perspective d’histoire commune et partagée.

 


Né à Brive en 1972, Philippe Guionie vit et travaille à Toulouse et Paris. Historien de formation, il revendique une photographie sociale et documentaire autour des thèmes de la mémoire et des constructions identitaires : panorama des civilisations lacustres en Afrique, portraits des anciens combattants africains, réflexion sur l’hispanité en France et les rivages urbains en Europe, voyage autour de la mer noire (série Kéraban le têtu)... Il collabore régulièrement avec les quotidiens et magazines nationaux (Le Monde, Libération, Marie-Claire, Elle, Le Monde 2, L’Express, Télérama, Le Point, Sciences & Vie, Jeune Afrique…). Il est lauréat du Prix Roger Pic 2008 pour le portfolio Le Tirailleur et mes trois fleuves. France Inter lui a consacré un portrait en trois épisodes avec notamment une présentation par Peter Knapp.